Le groupe de musique Tinariwen confirme qu’il est victime de racisme

1
Tinariwen
Tinariwen

TAMAZGHA (Tamurt) – Le groupe de musique amazigh, Tinariwen, composé d’illustres chanteurs et poètes Touaregs, vient de confirmer que le régime d’Alger a refusé de le laisser se produire en Algérie. Notre journal Tamurt qui a rapporté l’information en exclusivité avait révélé que, pour des raisons purement raciste, les membres de ce groupe ont été interdits de se produire en Algérie et en Kabylie.

L’Etat algérien a tenté de nous diffamer par le biais de l’ONCI, Office National de la Culture et de l’Information. Il voulait faire croire que notre journal a rapporté une fausse information et que c’est le groupe lui même, « pour des raisons techniques » qui avait annulé la tournée. Mais le mensonge des autorités algérienne est vite démasqué par les membres même de Tanariwen qui ont diffusé un communiqué pour confirmer que se sont les autorités algériennes qui ont interdit à ce groupe de se produire en Algérie car ils chantent en tamazight. « Nous avons appris que l’ONCI interdisait au groupe de monter sur scène le jour du concert à Tamanrasset, cette même ville qui nous a vus naître et où le cœur de notre public bat. Nous et une partie du public avions fait un long chemin pour venir, nous nous réjouissions tant de cette grande fête ensemble. Tout le groupe était présent sur le site du festival mais ne pouvait monter sur le plateau. Aucun représentant du festival n’a été présent pour nous accueillir, l’accès au backstage a même été refusé à deux membres du groupe et à notre manager », dénonce le groupe Tinariwen.

Plus loin, le groupe précisera que « « à ce jour, nous n’avons à aucun moment confirmé le report de cette tournée pour la fin du mois comme annoncé par l’ONCI. Nous sommes profondément choqués et touchés par ces comportements ».

Ravah Amokrane

1 COMMENTAIRE

  1. En algeristan toute personne ou groupe qui ne défend pas la culture et la langue arabe est suspecte aux yeux du régime et ses services gestapistes. Ils veuillent au grain pour éviter une jonction du combat kabyle avec celui des Touaregs, brave peuple amazigh du sahara. Toujours le même principe, divise et règne.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici