Le journal Echourouk ne finit pas avec « ses débilités »

0
Liberté pour les femmes
Liberté pour les femmes

ALGÉRIE (Tamurt) – Le régime algérien fait sombrer son peuple dans les débats moyenâgeux par l’intermédiaire d’une presse obscurantiste qui impose des débats qui frise le radicule. La dernière frasque en date émane du journal Echourouk qui rivalise avec Enahar dans les sujets « débiles ». Ehchourouk dans un article publié cette semaine reproche aux jeune fille de « grignoter » des chips en plein public. Pour ce journal, c’est une honte et même un sacrilège pour une fille ou une femme de mâcher par exemple un chewingum en ville au vu de tout le monde.

« un manque de civisme », selon le rédacteur d’un article qui est largement commenté sur les réseaux sociaux. Comme d’habitude, selon ce journal, donneur de leçons, les garçons et les hommes ne sont pas concernés par « l’interdiction de manger en plein public ». Pour les hommes rien n’est interdit. L’article en question a soulevé l’indignation et la stupéfaction d’une bonne partie des Algériens et surtout.

Mais d’autres, qui sont emportés par les engrenages obscurantisme, ont approuvé cette réflexion. Pour ces extrémistes à fleur de peau, lâchés en pature, la femme est toujours leur première sinon leur unique cible.

Ravah Amokrane