Le lycée « Sahoui Aldjia » veut dispenser les élèves des cours de tamazight

9

KABYLIE (Tamurt) – Cette tentative n’a pas trouvé l’écho souhaité par le proviseur, puisqu’une élève lui a répondu simplement et clairement qu’il n’est pas question pour elle de renoncer à l’apprentissage de sa langue maternelle.

La tentative de dispenser les élèves des cours de tamazight n’est pas la seule, puisque le responsable en question tente de supprimer cette matière et son coefficient, même dans le logiciel des relevés de notes. Par ailleurs, les élèves qui se présentaient à l’examen en question n’ont pas donné d’importance à la proposition haineuse de leur directeur. Ils ont poursuivi leur examen le plus normalement du monde.

Contacté par nos soins, un responsable local du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) au niveau d’Iazzuggen n’a pas manqué de qualifier cette tentative de supprimer tamazight des programmes d’acte infâme de la part du proviseur qui veut empêcher les élèves d’avoir accès à leur langue maternelle. Il a réaffirmé que le MAK soutient les revendications légitimes allant dans le sens de l’enracinement de la langue amazighe dans le système éducatif tout en rappelant que l’unique solution pour soustraire notre langue à ces pratiques est l’avènement d’un État kabyle, seul garant de la promotion de la langue maternelle du peuple Kabyle.

Rappelons que ces tentatives interviennent 24 h après la marche populaire organisée au niveau de Tuβirett, une marche durant laquelle les organisateurs réclamaient la levée du statut facultatif de la langue amazighe, ainsi que la généralisation de son apprentissage.

Aziz Ait-Amirouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici