Le mai 1945, la France avait massacré 45 000 Kabyles

9

KABYLIE (TAMURT) – Pour beaucoup d’historiens et chefs historiques, le 1 novembre 1954 a commencé, réellement, le 8 mai 1945. Mais ce que les autorités algériennes évitent de dire toujours, c’est que les événements du 8 mai 1945 ont eu lieu majoritairement en Kabylie.

C’est dans cette région, à Kherrata plus exactement, que la majorités des massacres ont eu lieu. Le reste des manifestations ont eu lieu aussi au pays des Chaouie, mais de moindre importance comparativement à ce qui s’est passé en Kabylie. Ce qui est certain, le reste de l’Algérie, toutes régions arabophones confondues, n’ont même pas bougé le petit doigt.

A l’époque les Algériens étaient sous l’influence de leur imam Benbadis qui apportait un soutien indéfectible à la France coloniale. Aujourd’hui l’histoire officielle parle de massacres des « Algériens » par l’armée française, alors qu’il n’y avait que des Kabyles et un peu de Chaouis qui ont été tués. La suite des événements aussi ne se sont déroulés qu’en Kabylie.

Le PPA était un parti politique exclusivement kabyle. C’est un peu comme le FFS et le RCD aujourd’hui. Le premier novembre 1954, le congrès de la Soummam, les accords d’Evian et jusqu’à l’insurrection du FFS en 1963, c’étaient des événements qui se sont déroulés en Kabylie ou l’oeuvre des Kabyles. Les Algériens étaient tous avec la France.

Nadir S.

9 COMMENTAIRES

  1. Je me joins à vous dans votre coup de gueule. Marre de la victimisation ou l’accusation toujours des autres pour justifier la gabégie algérienne. Les Français ont su reconnaître qu’il fallait partir mais les khorotos, c’est une autre histoire !!!
    Ils me saoulent avec leur pseudo indivisibilité de la création coloniale algérienne. Sur le terrain, l’impossibilité de se dire kabyle devant un algérien en dit long sur la question.
    Je ris jaune du mépris qu’ils ont pour les valeurs occidentales, celles qui leur permettent de circuler en voiture, de lire tamurt sur internet et j’en passe, car leurs valeurs arabo musulmanes, elles, elles n’ont appportées que désertification sur leur passage !!!
    Vive notre Kabylie, libre et indépendante.
    Azul fellawen

  2. Il ne dit pas n’importe quoi. Il dit seulement qu’il faut arrêter de réfléchir comme le veut l’occident. De plus, rattaché ou pas, pourquoi Sétif n’a pas été cité une seule fois dans cet article. Ce ne sont pas des chiens qui sont morts mais des humains.

  3. Bonjour, veuillez corriger la dernière phrase de l’article. Merci.
    La kabylie a toujours été la locomotive de cette terre où beaucoup de mères ont souffert…

  4. n’importe quoi ce que tu racontes n’a aucun sens les massacres se sont déroulés à guelma à setif et kharata les chouhadas étaient tous algériens entre kabyles et chaouis et arabes il faut arrête de diviser les algériens

  5. Il y a eu plusieurs milliers de victimes mais le chiffre de 45000 morts est faux, c’est un chiffre de propagande, comme le chiffre de 1 million 500 000 morts pendant la guerre de libération nationale. Tous les historiens sérieux contestent ces chiffres.

  6. Cet article est une logorrhée, une négation de l’histoire. Honte à son auteur Aghioul. Le PPA est la création du révolutionnaire algérien Messali Hadj (tlemcenien de naissance) les meurtres de Sétif Guelma et Kherrata ont eu lieu à l’est algérien dont des Kabyles. Prétendre que les autres régions d’Algérie n’ont pas versé de sang pour l’Algérie indépendante relevé de l’anerie. Allah yarham echouhada et vive l’Algérie

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici