Le MAK appelle le peuple kabyle à se défendre

1

Suite au kidnapping à Tamasist, en plein jour, dimanche, de Omar Slamani et à la tentative d’assassinat de son cousin, blessé par 4 balles tirées à bout touchant, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie a émis un appel dont le mot d’ordre est l’auto-défense du peuple kabyle et de la Kabylie.

Une forte délégation du mouvement autonomiste et à sa tête, son président par intérim, M. Muhand Larvi Tayyev, s’était rendue ce 17 novembre au village d’Imekhlef dont sont originaire les victimes pour témoigner à leur famille le soutien indéfectible de la population kabyle et que tout sera fait pour libérer leur enfant, sain et sauf.

A ce titre, le MAK se prépare pour participer massivement à la grande manifestation samedi prochain (20 novembre) à partir de 10 heures à Fréha, où se déroulera une marche et un meeting pour exiger des ravisseurs la libération sans condition de leur otage.

Le MAK dans son communiqué du 17 novembre s’étonne du « contraste entre l’occupation militaire de la Kabylie par l’armée algérienne et l’insécurité que vit le peuple kabyle » et à ce titre, il appelle les concitoyens qui veulent organiser leur légitime défense et assurer la sécurité des personnes et des biens partout en Kabylie, à se rapprocher de lui; ceci en insistant sur le fait que le pouvoir d’Alger est le seul responsable de cette escalade de violence contre la Kabylie, contre ses enfants, sur son propre sol.

Le communiqué se termine par cette phrase loudre de sens et qui, somme toute est à la hauteur de l’événement : « Le peuple kabyle est en situation de légitime défense ».