Le MAK partage l’affliction d’un des siens, Mazigh, suite à la perte de son paternel

0

La famille militante du Mouvement pour l’Autodetermination de la Kabylie (MAK) partage l’affliction d’un des siens, Menaour Bouhas dit « Amazigh » suite à la perte de son paternel, survenue avant-hier au village de Hora, dans la région de Bouzguène.

Mazigh qui vivait en France est rentré le lendemain du décès de son père. Il a été rencontré à l’aéroport Houari Boumediène par le président du MAK en personne, Bouaziz Aït-Chebib, et Boussaâd Bicha, membre du conseil national.

Quant à l’enterrement du défunt, plusieurs cadres et militants y ont assisté. En effet, en sus des cadres de la direction du MAK et des membres des Conseils Universitaires de Tizi-Ouzou, Bougie et Tuβiret, plusieurs autres cadres et militants ont fait le déplacement, hier, jusqu’à Hora pour assister à l’enterrement et assister leur frère de combat politique en cette pénible circonstance.

Said Tissegouine