Le Maroc défend l’indépendance de la Kabylie à l’ONU

75
Le Maroc défent le droit de la Kabylie à l'Onu
Le Maroc défent le droit de la Kabylie à l'Onu

NEW YORK (Tamurt ) – Le droit à l’indépendance de la Kabylie est désormais défendu officiellement à l’ONU. C’est une première dans notre Histoire. C’est un fait historique pour le Peuple kabyle.

Le n°2 de la représentation du Royaume Marocain à New York a réclamé  le droit du peuple kabyle à l’autodétermination, à l’occasion de la célébration du 70ème anniversaire de la création des Nations Unies. La délégation marocaine a choisi cette date hautement symbolique pour porter haut la revendication du peuple kabyle à l’ONU en présence des médias et représentants diplomatiques du monde entier. Et c’est la réaction du représentant permanent adjoint, Abderrazzak Laassel, qui a créé la surprise. En réponse à des propos d’un officiel du voisin de l’Est sur le différent territorial du Sahara occidental, le diplomate marocain a soulevé le dossier kabyle.

Le n°2 de la représentation du Maroc a expliqué que « l’un des plus anciens peuples de l’Afrique continue d’être privé de son droit à l’autodétermination », soulignant qu’il est « regrettable que les aspirations légitimes du peuple kabyle soient toujours bafouées au 21ème siècle. Ses droits humains sont violés au quotidien, ses représentants légitimes sont persécutés et ses leaders sont pourchassés, y compris quand ils sont en exil ». Poursuivant son plaidoyer, Abderrazzak Laassel a rappelé que le peuple kabyle est « fort de huit millions de personnes » et « vieux de 9 mille ans » et a droit à l’ « autonomie » et à « la reconnaissance de son identité culturelle et linguistique », conformément aux chapitres 1, 2, 3 et 4 de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (adoptée le 13 septembre 2007 par l’Assemblée générale).

Une nouvelle page se tourne pour le pays Kabyle et un vent d’espoir souffle sur les montagnes de la Kabylie. L’Algérie qui soutient et qui fiance le Polisario pour arracher son indépendance doit faire de même pour la Kabylie. Connaissant le poids du Maroc et ses alliés aux Nations Unis, d’autres pays emboiteront le pas certainement au Maroc et la Kabylie, le GPK bénéficieront d’un soutient et d’une chance inouïe de la part des puissances de cette planète. Notons que nos journalistes de Tamurt ont toujours incité le Maroc à exercer son droit de réciprocité envers le pouvoir algérien, qui finance le Polisario et faire de même pour le Peuple kabyle.

De New York, Lounès B