Le militant Meziane Abane arrêté aujourd’hui

1

Après avoir passé toute la nuit dans un poste de police à l’aéroport international Houari Boumedienne, il a été libéré ce matin mais son passeport lui a été confisqué jusqu’à la régularisation de sa situation vis-à-vis du service national.

Abane Meziane, natif de Bouira, secrétaire national du MAK aux droit humains, est bloggeur et défenseur des droits de l’Homme avec l’Observatoire Algérien des Droits de l’Homme (OADH) dont il est président de bureau.
Il a été présenté au tribunal de Bouira, il y a une semaine. Le juge d’instruction a prononcé un non lieu dans son affaire. Cela fait suite à sa création d’un collectif de jeunes à Ahnif pour mieux défendre leurs droits.

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui, l’OADH a demandé « fermement aux autorités algériennes de libérer Abane Meziane, de cesser immédiatement toute pression à son égard et de respecter la constitution et les lois algériennes ainsi que les traités internationaux ratifiés par l’Algérie qui garantissent les droits fondamentaux des citoyens. »

Le MAK, de son coté, a, dans un communiqué signé par son président Bouaziz Ait Chebib, dénoncé les interpellations « des jeunes kabyles, sous prétexte qu’ils n’ont pas encore réglé leur situation vis-à-vis du service national.

En vérité, elle les destine aux prochains combats dans l’Azawad où elle veut les incorporer de force dans les rangs des narco-trafiquants d’Ansar Dine, d’AQMI et du MUJAO qui activent sous les ordres d’Alger. »

M. Ait Chebib a déclaré que « Le MAK condamne avec force ces méthodes qui déshonorent davantage le régime d’Alger qui s’en prend aux jeunes kabyles au lieu de défendre l’honneur de l’Algérie.
Il apporte son soutien indéfectible à son secrétaire national aux droits humains et à tous les jeunes kabyles victimes de l’armée d’occupation algérienne en Kabylie. »

Madjid