Le mouvement national pour la libération de l’Azawad – Le MNLA dénonce les “coups tordus” du pouvoir de Bamako

0

Dans un [communiqué->http://www.tamurt.info/+communique-de-presse,1247+.html?lang=fr] parvenu à Tamurt, le mouvement national pour la libération de l’Azawad a dénoncé les « manigances et les montages grossiers » du pouvoir malien et de ses acolytes dans le but de lier ce mouvement de libération au groupe intégriste « Ansar Edine ».

En précisant que le MNLA « poursuit un objectif indépendantiste clair et sans ambiguïté », les rédacteurs du communiqué ajoutent que, « la lutte armée n’est pas un objectif en soi mais un moyen pour se faire entendre, faute d’accord pacifique avec l’occupant sur les modalités concrètes de cette indépendance ».

S’agissant du groupe intégriste « Ansar Edine», le mouvement national pour la libération de l’Azawad estime que «la vidéo qui a largement circulé », atteste que le mouvement Ansar Edine se réclame du Mali avec comme objectif l’instauration de la charia au Mali et non pas seulement dans l’Azawad ».

Le MNLA revient sur la création de ce mouvement intégriste, qui selon lui, n’est pas fortuite. « Cette association créée en 1983 à Bamako et qui compte les célèbres salafistes Cherif Ousmane Haidara et Mohamed Dicko, tous deux bien connus pour avoir planifié la mort du code de la famille au Mali et pour avoir déclaré publiquement leur engagement politique à influer sur les résultats des élections présidentielles à venir au Mali, ont certainement trouvé des oreilles attentives pour œuvrer dans le même sens sur le territoire de l’Azawad, espérant l’effet domino qui consiste à perturber les élections présidentielles en se positionnant comme recours ultime en tant que médiateurs, tout en permettant au président Amadou Toumani Touré de garder la main en fin de mandat sur l’avenir du pays sous quelque forme que ce soit».

Pour le MNLA, les manigances du pouvoir de Bamako « ont cette limite que la communauté internationale, notamment la France et les Etats Unies auxquelles ils sont destinés, connaissent parfaitement mieux que l’Etat malien lui même la réalité et les acteurs, vu qu’elles lui fournissent souvent des renseignements dont il ne dispose pas. ». Il estime que « les milliards d’aide militaire destiné à engraisser les comptes bancaires des membres des Etats Majors militaires avec le double langage préfabriqué relatif au combat Anti-AQMI et le mensonge d’Etat depuis plusieurs années, ne peuvent aujourd’hui continuer de façon crédible».

Par ailleurs, le mouvement pour la libération de l’Azawad promet de poursuivre son combat libérateur «quelles que soient les embûches et les coups tordus destinés à semer le doute et la méfiance sur la légitimité de ce combat».

Rédaction Tamurt