Le P/APC d’Amizour répond à la déclaration-appel des cinq associations – « On n’a jamais fuis nos responsabilités »

2

Le premier magistrat de la commune d’Amizour n’a pas trop attendu pour répliquer à la déclaration-appel des cinq associations à savoir Drari, Ouaoucha, Boumeraw, El Hamma et Aregrag [(Voir l’article publié le 09 décembre->http://www.tamurt.info/cinq-associations-montent-au-creneau,2109.html?lang=fr]). Il a tenu à répondre à ces dernières point par point en disant :

– « D’abord, j’informe les habitants des villages concernés que le programme de gaz de ville pour ces villages est inscrit pour l’année 2014. Les études vont êtres lancées ces jours-ci et nous avons même reçu des écrits de la part de la DMI pour lancer les études d’Ighil N’Chiha jusqu’à Taddart Tamokrant.
– Pour ce qui concerne le centre de soins et l’agence postale, j’informe aussi les habitants de ces villages que les deux infrastructures sont prêtes. Lors d’une réunion tenue au mois d’octobre, l’assemblée a effectué une délibération pour les mettre à disposition des directions de la santé et de la poste de Bejaia.
– En ce qui concerne le transport, je ne sais pas en quoi l’APC est concernée, puisque ce problème relève de la direction de transport. Maintenant, si ces associations souhaitent que nous les accompagnons à ladite direction direction comme on l’a déjà fait pour d’autres localités, on les accompagne. J’informe ces associations que jeudi prochain, je recevrai la direction des transports de la wilaya et si elles veulent, je les ferais rencontrer avec cette direction.
– En ce qui concerne l’eau potable, je dirais que c’est vrai que les villages du Nord vivent dans le calvaire et souffrent du problème d’eau, mais on a déjà reçu ces associations, ou on leur a signifié qu’il y a une opération qui va être lancée ces jours-ci.
Avec le lancement des travaux de la réfection de la conduite qui mène du village Sebt Akedim à la station de Merdj Ouamane. le problème d’eau sera aussi réglé.
– Pour le revêtement en béton bitumeux des pistes, déjà et Dieu merci, la route qui mène de la localité d’Amizour à Taddart Tamokrant et qui va jusqu’à la commune limitrophe, Barbacha en l’occurrence (La CW 158) a bénéficié d’une opération de revêtement. Ces jours-ci, le bureau d’étude est sur les lieux pour effectuer la modalisation de la CW 158, qui sera élargie à des endroits et connaîtra d’autres ouvrages à d’autres endroits.
– On parle du revêtement en béton bitumeux, alors que l’opération de revêtement de tout le village en béton bitumineux est déjà finie.
– Je profite de cette occasion pour informer les habitants de Drari que les travaux pour ériger la stèle débuteront incessamment. Ce projet rentre dans le cadre du budget de wilaya. Pour les autres localités, elles bénéficieront de projets dans le cadre des PCD de 2012.C’est une promesse qu’on va tenir jusqu’au bout.
– Dans cette déclaration, on parle d’assainissement et réfection des fontaines publiques dans le cadre des PPDRI. Après la réunion tenue au mois d’octobre passé, les services de l’APC sont allés sur place pour effectuer des opérations d’assainissement. Ils ont curé sept regard, réparé l’ensemble des regards et dévié l’assainissement du centre de santé en plaçant un nouveau regard et des dalles manquantes. Cette opération a été effectuée en présence du président de l’association El Hamma.
– Il reste le point concernant l’éclairage. C’est le noir total, selon la déclaration. Je regrette, l’APC a réalisé une opération importante en matière d’éclairage public, 85 à 90 % des coins sont éclairés, mais s’il y a un manque, nous sommes là pour y remédier », dira le maire de la municipalité avant de terminer « Nous nous sommes réunies la dernière fois avec ces associations le mois d’Octobre passé. Elles doivent savoir que ce n’est pas la bague de Sidna Souleiman qu’on a. On ne peut pas régler tout en même temps. On est en fin d’année et les opérations s’inscrivent au début de l’année. Ces villages auront leur part des programmes qui seront inscrits. Je dirais aussi que ce qu’ils ont noté dans cette déclaration en dehors des doléances est trop dur et que tout le monde est capable de faire plus que ça.

Je leur demande donc de patienter un peu, d’autant plus que ces jours-ci, ils savent pertinemment que tous les moyens de l’APC sont réquisitionnés pour la localité de Merdj Ouamane qui a connu des dégâts importants et qu’il nous faut un peu de temps pour régler les problèmes de la commune qui est forte de ses 40000 habitants ».

Précisions recueillies par Benallaoua M.