Le plateau Mimoun de Bgayet menace de ruines: Pourtant l’Etat refuse de recaser les nécessiteux

0
Chaffaa Bouaiche à Mimoun
Chaffaa Bouaiche à Mimoun

BGAYET (Tamurt) – Lors de sa visite au plateau Mimoun de la haute ville de Bgayet pour s’enquérir de la situation des habitants de cette cité qui occupent à ce jour des logements menacant ruines, le député Chaffaa Bouaiche a jeté un véritable pavé dans la mare.

Alors que plusieurs familles, plus d’un demi-millier, attendent qu’une solution soit trouvée à leur problème, certaines ex-responsables à Bgayet, qui avancaient, durant leur gestion, la contrainte financière pour la réalisation de logements au profit des nécessiteux, à se sont accaparés de logements et des terrains lorsqu’ils y étaient en fonction. Il citera l’ancien secrétaire général de la wilaya, promu wali à Adrar, Mila puis Boumerdes récemment, et l’ancien directeur de l’urbanisme de Bgayet qui a éé, entre-temps, promu wali de Ouargla et une kyrielle d’autres cadres tant civils que militaires.

Pour ce député du FFS, que sa formation politique vient de suspendre pour un semestre, tous les responsables qui passent par Bgayet s’autorisent le droit de bénéficier d’un logement étatique qu’ils gardent même une fois mutés ailleurs.

En dévoilant cela, Chaffaa Bouaiche veut dire tout haut ce que la population pense tout bas. Il n y a de logements à Bgayet que pour les cadres étrangers à la région. Pour ce qui est des nécessiteux autochtones, ils ne doivent pas compter sur les logements étatiques, ils doivent plutôt retrousser les manches, solliciter des prêts bancaires et construire leurs propres maisons. Une véritable colonisation imposée par le pouvoir algérianiste arabe. C’est la même politique que celle des Français durant leur colonisation de l’Algérie.

Amaynut pour Tamurt