Le pouvoir veut créer un mouvement autonomiste kabyle

48

KABYLIE (Tamurt) – Pour briser la dynamique du Mouvement pour Autodétermination de la Kabylie, présidé par Bouaziz Aït Chebib, le pouvoir algérien a, semble-t-il, décidé une fois de plus d’opter pour la division. Des sources concordantes font état de la préparation de la police politique d’un projet de création d’un autre Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie.

Des anciens détenus d’avril 1980, d’anciens délégués du Mouvement Citoyen et des transfuges du RCD et du FFS sont contactés par le pouvoir dans l’optique de créer un autre MAK dirigé par le pouvoir d’Alger dans le seul objectif et de semer la zizanie et le doute en sein des militants du MAK.

« Les initiateurs de ce mouvement ont pour mission de couper l’herbe sous les pieds au MAK. Ils ont comme instructions de critiquer avec virulence et de s’opposer à l’actuelle direction du MAK en faisant croire qu’elle est à la solde des puissances étrangères », confie notre source.

Ce projet date de plusieurs mois, mais ces derniers temps les chargés de mission sont très actifs et essayent même de recruter dans toutes les localités de la Kabylie. «Jouer la carte de la répression aura certainement pour effet le contraire de ce que souhaite le pouvoir. La division est la politique que le régime a toujours utilisé pour étouffer les lumières de l’espoir à chaque fois qu’elle jaillissent », ajouta notre source. Ce plan machiavélique est très compliqué pour le mettre en ouvre, vu l’expérience et la lucidité des responsables du MAK.

Lounès B