Le pouvoir veut effacer toute trace de l’amazighité en Algérie

4

ALGERIE (Tamurt) – Des arabisant et des gens qui ne parlent même pas en langue tamazight viennent d’être nommé à la tête de ce que l’Etat raciste algérien appelle l’Académie Amazighe. La messe est dite. Le régime veut tout simplement effacer l’existence de la langue et de la culture amazighe en Algérie. Non seulement l’Etat algérien ne veut pas officialiser la langue tamazight mais il use de toutes les ruses pour généraliser et imposer la langue arabe dans toutes les régions d’Algérie et y compris en Kabylie.

Au moment exacte ou la liste des arabisants a été rendue public dans le journal officiel, la mairie d’Annaba a signifié officiellement que les prénoms amazighs sont strictement interdit. Un racisme institutionnalisé qui n’étonne personne. Que l’Etat algérien laisse au moins tranquille la langue amazighe. Le peuple kabyle veut sa propre académie. Un pays qui compte des chercheurs militants capables de rehausser notre langue dans toute la méditerranée.

Le peuple kabyle a déjà eu par le passé sa propre académie, appelée l’Académie Berbère. C’est cette structure que nous devons réactiver et promouvoir. Inutile de demander l’autorisation ou la reconnaissance de l’Etat coloniale algérien.

Ravah Amokrane

4 COMMENTAIRES

  1. Azul . Salam . Bonjour . Bonne et heureuse année 2019 à toutes et à tous . Assouagass ameguaz aghedwin ayen ilhan .mais , ce n’est pas une surprise qu’ une telle forfaiture ait lieu , car comment expliquer que depuis la supposée officialisation de Tamazighth ,aucun dirigeant du pays digne de nom , n’ a osé cassé la tabou , de discourir dans les deux langues , comme l’ ont fait les dirigeants du FIS lors de leur grand rassemblement au stade du 5 juillet à Alger . tout au contraire , le pouvoir et ses exécutants n’a de cesse d’agir dans le sens contraire de ce que devait être son action . bloquer une enveloppe financière pour le développement et la généralisation de tamazighth au sein des institutions de l’état , diffusion dans les deux langues de directives ou documents officiels ,etc , etc , sans oublier le retard pris dans la mise dur pied de cette académie. il ne faut se faire d’ illusions sur la sincérité des pouvoirs nord-africains sur la promotion de cette langue ancestrale .

  2. L’armée occupe toute institution et ce ne sera pas celle qui risque de lui oter le monopole
    qui pourrait diverger de la tradition. Le message est le model Assad, la republique ARABE de Syrie.

    Deux peuples deux identités et langues differentes ne peuvent cohabiter qu’en superposé. Voilà le model assimilationste, nous faire avaler la pilule arabiste de l’Etat qui vous reconnait votre passé pour vous imposer son futur.

  3. Un peuple sans État est un peuple
    condamné à subir l’Etat d’un autre peuple. Deux peuples différents, deux aspirations différentes, deux projets de sociétés aux antipodes. N’ayant pu détruire la Kabylie de l’extérieur, le régime se donne les outils pour la ronger de l’intérieur avec la complicité de renégats. L’Algerie et la Kabylie sont deux Etats antinomiques, le premier est la négation du second. Dans ce combat à mort, il ne restera qu’un survivant, soit c’est l’Algérie et la Kabylie disparaîtra, soit c’est la Kabylie et c’est l’Algérie qui disparaîtra. Les deux ne peuvent coexister en même temps.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici