Le pouvoir veut effacer toute trace de l’amazighité en Algérie

4

ALGERIE (Tamurt) – Des arabisant et des gens qui ne parlent même pas en langue tamazight viennent d’être nommé à la tête de ce que l’Etat raciste algérien appelle l’Académie Amazighe. La messe est dite. Le régime veut tout simplement effacer l’existence de la langue et de la culture amazighe en Algérie. Non seulement l’Etat algérien ne veut pas officialiser la langue tamazight mais il use de toutes les ruses pour généraliser et imposer la langue arabe dans toutes les régions d’Algérie et y compris en Kabylie.

Au moment exacte ou la liste des arabisants a été rendue public dans le journal officiel, la mairie d’Annaba a signifié officiellement que les prénoms amazighs sont strictement interdit. Un racisme institutionnalisé qui n’étonne personne. Que l’Etat algérien laisse au moins tranquille la langue amazighe. Le peuple kabyle veut sa propre académie. Un pays qui compte des chercheurs militants capables de rehausser notre langue dans toute la méditerranée.

Le peuple kabyle a déjà eu par le passé sa propre académie, appelée l’Académie Berbère. C’est cette structure que nous devons réactiver et promouvoir. Inutile de demander l’autorisation ou la reconnaissance de l’Etat coloniale algérien.

Ravah Amokrane