Le premier cœur artificiel implanté sur l’homme

3

MONDE (Tamurt) – C’est une première mondiale qui était attendue depuis des années, et une nouvelle étape dans la grande aventure du cœur artificiel français Carmat, dont le premier brevet a été déposé par le professeur Alain Carpentier il y a vingt-cinq ans. Un homme vit, depuis mercredi 18 décembre, avec un cœur entièrement artificiel.

On a appris vendredi que la première implantation chez l’homme de la bioprothèse cardiaque entièrement implantable de Carmat avait été réalisée deux jours plus tôt, à l’hôpital européen Georges-Pompidou (APHP, Paris), par le professeur Christian Latrémouille, chirurgien cardiovasculaire dans cet établissement, et le professeur Daniel Duveau (CHU de Nantes). Le malade opéré, âgé de 75 ans, souffrait d’une insuffisance cardiaque qui avait atteint un stade terminal – menaçant à court terme son pronostic vital.

« Cette première implantation s’est déroulée de façon satisfaisante, la prothèse assurant automatiquement une circulation normale à un débit physiologique. Le patient est sous surveillance en réanimation, réveillé et dialoguant avec sa famille », a indiqué Carmat vendredi 20 décembre dans un communiqué, rendu public juste après la fermeture de la Bourse. Car cette percée médicale est aussi une aventure financière pour la société Carmat, créée en 2008.