Le président du haut conseil à la langue arabe nommé à la tête de l’académie amazighe

1
Professeur Salah Belaid
Professeur Salah Belaid

ALGERIE (Tamurt) – Le pouvoir d’Alger confirme son intention de bloquer le développement de la langue et la culture amazighe. Forcé d’ériger la langue tamazight au rang de nationale et officielle et de créer l’académie amazighe, il tentera d’étouffer le projet dans l’œuf.

Après avoir tergiversé autour de la transcription de Tamazight en caractères latins, arabes ou en Tifinagh, les décideurs d’Alger empruntent une autre voie très contraignante qui constituera un autre frein. Au lieu de faire appel à une sommité dans le domaine des langues et culture amazighes pour présider cette académie, le pouvoir colonial  a décidé de nommer, selon une source très proche des arcanes, le professeur Belaïd Salah, l’actuel président du haut conseil à la langue arabe, pour diriger cette académie. Avec cette nomination,  les ennemis de Tamazight, les arabo-baathistes, veulent confiner cette langue dans son statut de sous-langue.

Professeur à l’université de Tizi Wezzu, Belaïd Salah a exercé durant plus de 30 ans dans l’enseignement universitaire. Il est également l’auteur de plusieurs publications en linguistique sur les langues arabe et amazighe. C’est un adepte de la transcription de tamazight en caractères arabes.

Amaynut pour Tamurt