Le président du MAK se réunit avec les militants de Michelet‏ : « Le recours à la répression et à la terreur est un signe de faiblesse et de panique »

6

KABYLIE (Tamurt) – Le président du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK), Bouaziz Ait Chebib , accompagné de M.Hsen Cherifi, a rencontré à Michelet, ce matin, les militants de la coordination locale.

Cette réunion qui entre dans le cadre de la préparation du conseil national prévu pour fin août ou début septembre, a été l’occasion de débattre de l’actualité politique, du bilan d’activité et des perspectives du mouvement kabyle.

Les militants de la coordination de Michelet ont dénoncé le climat de terreur imposé par les agents zélés de l’Etat algérien qui menacent les particuliers qui désirent louer leurs salles au MAK, une manière d’empêcher le mouvement kabyle d’activer et de s’organiser.

Pis encore, même les associations culturelles et sociales sont sommées de ne pas mettre leurs locaux à la disposition du MAK sous menace de voir leur agrément retiré.

Sur le plan politique, les militants ont mis l’accent sur la nécessité de voir le MAK changer de sigle en Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, seul moyen de préserver la cohésion du mouvement et de canaliser toutes les énergies kabyles. « L’autodétermination permet à toutes les sensibilités du mouvement aussi bien autonomiste qu’indépendantiste de militer dans le même cadre pour permettre au peuple kabyle de choisir librement le statut politique qui lui sied » a clamé un militant.

Le président du MAK ainsi que les présents ont tenu à condamner et à dénoncer le harcèlement policier que subissent les militant de Wagnun et les assurent de leur soutien indéfectible. « Le recours à la répression et à la terreur est un signe de faiblesse et de panique de la part du pouvoir et un prélude pour la libération du peuple kabyle » a déclaré Bouaziz Ait Chebib.

Enfin, les militants du MAK de la coordination de Michelet ont salué l’initiative citoyenne du 03 août prochain qu’isl considèrent comme un rendez-vous de fraternité pour réaffirmer l’attachement de la Kabylie à la laïcité qui est une valeur ancestrale avant d’être une valeur de modernité.