Le régime Algérien veut liquider le Dr Kameleddine Fekhar et son compagnon Qassem Soufghalem

16

ALGERIE (Tamurt) – Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, l’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) dénonce les intentions réelles du pouvoir algérien à savoir liquider le Dr Kameleddine Fekhar et son compagnon Qassem Soufghalem. Tamurt publie ci-après, le communiqué dans son intégralité.

Assemblée mondiale Amazighe

Algérie, le 30 juillet 2015

Le régime Algérien veut liquider le Dr Kameleddin Fekhar et son compagnon Qassem Soufghalem

L’état de santé du Dr Kameleddine Fekhar et de son compagnon Qassem Soufghalem, se dégrade de jour en jour à la prison de Mnéa, à Ghardaia, dans le sud algérien.

 Après 15 jours de grève de la faim,  le régime algérien les a puni une seconde fois en leur réservant un traitement inhumain et dégradant, les mettant  dans des cellules individuelles sans aération ni eau fraîche.

La  détermination  des grévistes qui exigent leur libération leur a valu un autre châtiment en étant privés du sucre, une matière vitale à diluer dans l’eau pour permettre au gréviste de la faim de résister et de ne pas mourir. Cette  sanction criminelle dévoile les véritables intentions du régime algérien qui consistent à liquider physiquement le Dr Kameleddine Fekhar et son compagnon Qassem Soufghalem.

Les atteintes à la dignité humaine que le régime algérien est en train de commettre à travers des effractions de domiciles suivis d’arrestations des membres des familles des détenus en leur fabriquant de toutes pièces des accusations infondées, une vague d’arrestations arbitraires qui cible le peuple amazigh du Mzab et  des jugements extrêmement sévères  rendue par une justice aux ordres, tendent à exercer des pressions sur de pauvres citoyens sans défense afin qu’ils renoncent à leurs droits et abandonner toute poursuite contre les institutions symbolisant l’Etat algérien qui ont commis des crimes contre l’humanité dans le pays du Mzab.

Ces pratiques inhumaines visent à faire abdiquer le peuple amazigh du Mzab. Nous dénonçons avec fermeté cette politique coloniale et nous rappelons aux autorités algériennes qui répondront tôt ou tard de leurs ;  que la liquidation du Dr Fekhar va enfanter des milliers de Fekhar qui vont  continuer le combat jusqu’à l’aboutissement.

Nous réitérons notre appel à l’endroit de toutes les instances internationales, les organisations de défense des droits humains et tous les acteurs Amazighs afin d’apporter leur solidarité au peuple Mozabite qui lutte pour son droit à l’existence contre le régime algérien agonisant et désemparé avant sa fin tragique.

Khoudir Skouti

Délégué de l’Algérie

Auprès de l’AMA