Le rejet de la langue arabe dans les écoles se propage à Tizi Ouzou

0
ecole primaire kabylie
ecole primaire kabylie

TIZI OUZOU (Tamurt) – Le mouvement des lycéens né à At Zmenzer, une localité du sud-Est de Tizi Ouzou, pour rejeter la langue arabe dans les écoles commence à se propager à Tizi Ouzou. En plus des lycéens d’At Zmenzer qui ont reconduit leur grève, des lycéens d’Iazouguen, à l’Est de Tizi Ouzou, ont, eux aussi, déserté aujour’dhui les classes pour protester contre l’enseignement en langue arabe.

Les grévistes affirment que si les élèves algériens refusent la langue tamazight, eux aussi rejettent la langue arabe.  » Que chaqu’un apprenne sa langue », fulmine un lycéen ce matin à Tizi Ouzou. Le régime algérien ne reconnaître jamais la langue tamazight et il ne l’imposera jamais dans les écoles. Certains parents d’élèves ce matin sont iniquités à Tizi Ouzou. Ils craignent sur l’avenir de leurs enfants .

« Ce que les lycéens réclament est légitime, mais ils ne doivent pas compromettre leur avenir. Les lycéens kabyles doivent continuer leurs études et rester sur le podium lors des examens de fin d’année. C ‘est aux parents et à toute la société kabyle de se mobiliser », nous déclare un parent d’élève de la nouvelle-ville de Tizi Ouzou. L’année du boycott scolaire reste toujours dans la mémoire des Kabyles.

Ravah Amokrane