Le RND tient son congrès en catimini à Tizi-Ouzou

4

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les partis dit « éternels pouvoiristes » se méfient de plus en plus de la Kabylie. Ils savent que dans la région les opportunistes ne font pas leur poids. Hier, le parti du Rassemblement National pour la Démocratie, une formation politique surnommée FLN-bis, a tenu son congrès dans wilaya dans la discrétion la plus totale. Même les militants de ce parti n’ont pas été informés.

Aucun journaliste n’était au courant, contrairement aux autres partis qui invitent la presse à ce genre de rendez-vous. C’est Miloud Chorfi, en sa qualité de président du groupe parlementaire qui a présidé les travaux de ce congrès à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Aucun changement n’a été apporté par ce parti à Tizi-Ouzou. Les mêmes têtes sont maintenues. Miloud Chorfi n’a rien trouver à dire à ses représentants en Kabylie que de soutenir éternellement Abdelaziz Bouteflika. Celui-ci est considéré comme un messie que le RND et compagnie vénère plus d’un Dieu.

Le RND, qui est plus une organisation de la mafia politique, enregistre les résultats les plus médiocres en Kabylie lors des échéances électorales. Ce parti, dont les militants sont curieusement tous des fonctionnaires administratifs, est l’une des pires formations politiques de la revendication identitaire. C’est sous le règne d’Ouyahia que Matoub Lounès a été tué. Il était ministre de la justice lorsque les Kabyles tombaient sous les balles assassines des services de sécurité, et la liste des méfaits de ce parti pour la patrie Kabylie reste très longue.

Farid M