Le terrorisme frappe encore à Tizi Ouzou

6
l'armée algerienne en terre kabyle
l'armée algerienne en terre kabyle

TIZI OUZOU (TAMURT) – Un médecin âgé de 50 ans, le docteur Larbi Hacene a été tué hier soir, à proximité du barrage militaire et de gendarmes au lieu-dit dAgueni Oucherki, chef lieu de la commune d’Aghribs, à environs 65 kilomètres vers le nord-est de la ville de Tizi Ouzou.

Selon des habitants de cette localité, généralement paisible et calme, la victime était à bord de sa voiture et « ramené son assassin en auto-stop, avant que ce dernier ne le crible de balles avec une arme de type Kalachnikov, à quelques dizaines de mètres seulement du barrage militaire et de s’évaporer dans la nature ».

Dr Zarbi, originaire du village voisin, Thaguercifth, commune de Freha. Il était médecin à l’hôpital de la ville d’Azzefoun. On se demande pourquoi les militaires n’ont pas intervenu puisque l’attentat a eu lieu pas loin de leur barrage? Certains habitants de la région n’ont pas manqué d’accuser les militaires d’être derrière cet assassinat. « La thèse selon laquelle un militaire aurait tué le médecin n’est pas à écarter et c’est pour cette raison que les militaires ne sont pas intervenus », nous raconte un élu local.

Un autre habitant de cette localité avec qui nous avons discuté pense que c’est un acte terroriste et les militaires ont peur d’intervenir. Pour le moment les services de sécurités n’ont pas réagi. Personne n’a été arrêtée.

Les habitants de toute la Kabylie maritime accusent les services de sécurité de fermer les yeux devant les activités des islamistes et des anciens terroristes.

Nadir S

6 COMMENTAIRES

  1. La raison d’être du terrorisme araboislamiste aux quatre point quardinaux du monde est la déstructuration culturelle des sociétés de part le greffage d’une identité artificielle venue d’ailleurs. En proie à la confusion mentale entretenue par le système via des moyens colossaux (médias , écoles mosquées aux ordres etc..) ,le peuple ne fait plus confiance à personne et ne peut donc se trouver une direction commune à tous ses membres afin de se débarrasser d’un oppresseur pourtant bien identifié : « le commandement militaire » et ses sbires . En Syrie en Algérie et partout les terros s’en sont surtout pris aux membres des ethnies allergiques à leur greffon anti liberté. L’armée continue donc d’instrumentaliser la religion et son corollaire la langue dans un but de division d’un peuple qu’elle ne peut asservir que s’il est divisé. Et de temps en temps elle fait un lâcher de fauves dont est victime aujourd’hui un médecin Kabyle en signe d’avertissement . Si toute l’armée est loin d’être accusée il ne fait aucun doute qu’une bonne part de celle ci est sensible aux thèses fondamentalistes et c’est sûrement là qu’on peut trouver des individus assez déterminés et suffisamment sûrs d’eux pour passer à l’acte. Condoléances à la famille du défunt , puissions nous un jour acquérir l’indépendance qui nous permettra de juger enfin tous ceux qui ont massacré tant des nôtres impunément.

  2. absolument un coup des services. Il faut etre un plouc pour croire a ces histoires de terros. La Kabylie est sous pression : Fermetures des eglises, combriolages de banques (ElKseur) , citoyens actifs et decides dans la regionsource du Hirak pour deloger le regime avec le reste du pays, activation des groups supporters de Boutef pour demander des elections immediates, pression sur les equipes de sports, galas interdits, universite d’ete du RAJ
    interdit, .. la liste est longue. Mes hommages a ce Dr. et condoleances ala famille Kabyle; ce moneiur ne meriatit pas

  3. Pour info, les militaires ne foncent pas têtes baissée dans un lieux où il y’a eu attentat car il est fort probable que ce meurtre était un piège tendu pour attirer les militaires dans un guet apens, les militaires en Algérie ont les épaules larges votre cite les accusent de tout, incendie, meurtre, vols, viols mais à chaque fois sans rapporter la moindre preuve, juste des soit disant « témoins » dont on ne connait rien, pour essayer de donner un peut de crédibilité à l’article.

  4. j’ajoute à moins que cela soit un message au docteur Said Sadi, le crime s’est déroulé dans la commune de son village natal?

  5. Il s’ag certainement d’agents dormant du DRS qui peuvent être réactivés pour liquider des personnes gênantes. Il faut voir si ce médecin n’avait pas d’autres activités politiques qui ont motivé sa liquidation. Bizarre quand même que l’auto stoppeur attende d’ a quelques dizaines de mètres du barrage pour l’assassiner.? Cela rappelle les grands crimes de masse qui se déroulaient aux portes d’Alger, pas loin des barrages militaires qui n’intervenaient pas au motif qu’il faisait se justifiait le commandement militaire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici