Le tribunal de Aïn El Hammam a prononcé l’acquittement pour Hocine Hocini et Salem Fellak

24

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Signalons d’emblée que cette victoire du juste sur l’injuste, on la doit aux forces militantes et patriotiques du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK). En effet, il ne doit échapper à personne que ce sont les forces du MAK qui, les premières, se sont mobilisées dès les premières heures ayant suivi l’interpellation des deux paisibles travailleurs par les quatre policiers islamistes et fanatiques. Ce sont aussi les vaillants militants du MAK qui, chacun avec ses moyens et ses compétences, ont alerté l’opinion nationale et internationale sur l’ignominie que certains agents de l’État algérien ont tenté de commettre au cœur de a Kabylie en cette première décennie du 21e siècle. Idem concernant les rassemblements gigantesques organisés le jour du procès et ce matin à l’occasion de la lecture du verdict final.

En effet, ce matin l’espace faisant face au tribunal de Aïn El Hammam n’a pas pu contenir la marée humaine se réclamant du MAK en hissant les couleurs de celui-ci et en scandant Kabylie autonome. Tous les membres de la direction du MAK étaient présents. Par cette même occasion, des centaines de voix chantaient en chœur les slogans propres à l’autonomie de la Kabylie. Cependant, force est de reconnaître qu’un groupe restreint de la communauté chrétienne et quelques personnalités nationales du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) ont marqué leur présence à Aïn El Hammam. C’est le cas des députés Leïla Hadj Arab et Hakim Saheb et du sénateur Mohamed Ikherbane. Le groupuscule chrétien a choisi un coin pour fêter la victoire par des cantiques. Ceux-ci ont été chantés naturellement en kabyle. Par ces chants, la Grâce a été rendue à Jésus Christ.

En aparté cependant et à voix basse, beaucoup de ces citoyens chrétiens ont reconnu que cette victoire du juste sur l’injuste a été rendue possible grâce aux MAK. Par ailleurs, nous devons signaler que les plus fins limiers des renseignements généraux de Tizi-Ouzou ont été présents ce matin à Aïn El Hammam. Il va sans
dire que le recours au concours de ces agents réputés « compétents » est motivé par l’impératif d’évaluer avec le maximum de justesse les forces de mobilisation du MAK. Il va de soi également que le Département pour le Renseignement et la Sécurité (DRS) a mobilisé ses agents sur le terrain à cette occasion et, évidemment, pour le même motif. Cependant, les éléments du DRS se sont montrés comme d’habitude
très discrets.

Notons en dernier que pas la moindre anicroche n’a été enregistrée au cours de cette gigantesque manifestation que les forces militantes et patriotiques du MAK ont voulue ultrapacifique, et ce, conformément à la nature de leur combat. En un mot, à travers le procès de ces deux chrétiens, le MAK vient de gagner une autre merveilleuse bataille.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici