Le verdict a été rendu par le tribunal de Tizi-Ouzou : 3 maires du FFS condamnés à 2 ans de prison ferme

1

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Poursuivis par la justice pour dilapidation des deniers publics et non-respect du code des marchés publics, les trois anciens maires du Front des Forces Socialistes (FFS) ont été condamnés par le tribunal de la ville de Tizi-Ouzou à deux ans de prison ferme et à une amende de 200 000 dinars chacun.

Le verdict a été rendu ce matin après un procès en appel. Il s’agit de Cherrak Omar, Ait Ahmed Cherif et Bensalem Arezki. Les prévenus étaient présents à leur procès et ont dénoncé un verdict politique. Ils ont réfuté catégoriquement les faits portés contre eux.

Les accusés ont été déjà condamnés au mois de mars dernier par le tribunal de la ville d’Azouguen, 35 km vers l’est de Tizi-Ouzou, à des peines de 10 ans de prison ferme et une amende pour chacun des accusés d’un millions de dinars. Les trois maires FFS ont géré l’Assemblée Populaire Communal de Tizi-Ouzou entre 1997 et 2007.

Par ailleurs, un autre ex maire de la commune de Tizi-Ouzou, du FFS toujours, Ahmed Taleb, a été condamné par contumace à 10 ans de prison ferme. Ce dernier accusé a pris la fuite vers l’étranger.

Les accusations portées contre ces quatre anciens maires sont sûrement fondées, mais on se demande pourquoi on ne poursuit en justice que ces maires ?

Les maires du FLN et du RND ne sont jamais inquiétés. A titre illustratif, le maire de Tizi Rached, Mr Marriche, a été condamné pour corruption mais son verdict a été annulée d’une manière opaque par la justice, pour la simple raison qu’il s’agit d’un maire élu sur la liste du parti d’Ahmed Ouyahia.

Nassim N