Le village Azemour à Aokas supprime l’arabe sur les plaques de signalisation

17
Bgayet: Le village Azemour supprime l’arabe sur les plaques de signalisation
Bgayet: Le village Azemour supprime l’arabe sur les plaques de signalisation

AOKAS (Tamurt) – La campagne de transcription des plaques de signalisation en langue tamazight se propage en Kabylie. Après Larvaa Nat Irathen, c’est au tour du village Azemour de la localité d’Aokas, 35 km vers l’Est de la ville de Bougie, de décider de supprimer les plaques de signalisation inscrites en langue arabe et en français.  

Elles ont été remplacées par des plaques en langue tamazight. Les jeunes de village Azemour ont, eux, opté pour le caractère Tifinagh. Leur initiative est adoptée par la majorité des habitants de ce village. Elle est aussi saluée par d’autres villages. La nouvelle s’est propagée dans toute la région de Bougie. Les Kabyles  semblent plus que déterminés à contrecarrer et riposter contre la politique du régime algérien qui veut à tout prix arabiser la Kabylie. Les jeunes d’aujourd’hui ne veulent rien entendre.  Ils défient les autorités du régime raciste d’Alger et s’imposent comme seuls à décider.

L’éveil du nationalisme kabyle touche toutes les localités de ce pays livré depuis des années à l’occupant arabe et islamiste. Ce genre d’initiatives est certes symbolique mais elles sont significatives aussi. C’est un vent d’espoir qui souffle sur toute la Kabylie. Le temps de l’arabe est révolu dans ce pays.

Lounès B