Le wali de Bougie à Chemini : un non-événement

0

CHEMINI (Tamurt) – La visite du wali de Bougie à Chemini est perçue par la population locale comme un non-événement, d’autant plus que cette partie de la Kabylie porte les stigmates d’une colonisation mal digérée.

Des projets tels que l’unité de protection civile et de complexe sportif ne peuvent être un gage de la santé des autorités algériennes, car les centaines de villages éparpillés dans les montagnes kabyles témoignent d’une velléité qui ne dit pas son nom.

Le pouvoir d’Alger feint dans l’art de l’esbroufe en lançant par-ci par-là des pseudo-projets de développement, lesquels en réalité visent beaucoup plus à gagner la paix sociale que de chercher l’épanouissement des Kabyles.

Amnay