Le wali de Bougie dans de sales draps

2

Le sénateur FLN de la wilaya de Bougie a eu un lot de terrain au chef-lieu de wilaya pour y ériger une école privée et cela aurait fait réagir les autorités qui auraient, selon un journal électronique, diligenté une enquête par le biais des services du DRS.

Ces derniers enquêteraient sur les pots de vin qu’aurait reçu le wali de Bougie en contrepartie d’attribution illégale de terrains et logements entre autres. Contactés par des confrères, les services de son cabinet ont promis une mise au point qu’ils ont laconiquement rédigée, dans la même journée, et adressée à ce journal.

Celle-ci n’absout nullement Hamou Ahmed Touhami qui était arrivé à Bougie, en 2010, flanqué du titre de Hamou 10, en référence aux 10 % qu’il empochait dans toutes les transactions faites à Djelfa où il était en poste durant plusieurs années. D’ailleurs le colonel Bencherif avait dévoilé, bien plus tard, la gestion de favoritisme de ce wali mais sans qu’il n’en soit inquiété.

Est-ce le début d’une série d’enquêtes sur ces commis de l’état qui n’en font qu’à leur tête ?

Amaynut