Le Wali demande des informations sur les fonctionnnaires proches du MAK

4

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Décidément, le nouveau wali de Tizi-Ouzou veut continuer sa guerre contre le MAK à Tizi-Ouzou. Après ses attaques itératives envers ce mouvement souverainiste, le wali a demandé des rapports détaillés sur l’ensemble des fonctionnaires administratifs de toutes les directions de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Selon notre source, le premier représentant du régime raciste d’Alger à Tizi-Ouzou est de détecter les éventuels  sympathisants du mouvements pour l’autodétermination de la Kabyledes parmis les fonctionnaires.  «  Le wali ne veut pas des sympathisants ni des militants du MAK au niveau des administrations à Tizi-Ouzou. Il sait que la pluparts des nouvelles recrues, qui sont jeunes, sont pour la plupart proches du MAK, de ce fait il veut certainement avoir la liste des fonctionnaires MAKistes pour les éloigner certainement de l’administration.

On ne sait pas par contre si il s’agit de sa propre initiative ou s’il est instruit par ses mentors », ajoute notre source. Le wali de Tizi-Ouzou aurait même sollicité les services de renseignement de la police et de la gendarmerie pour avoir plus de détails sur les militants du MAK qui activent dans le secteur public. La guerre contre les militants du MAK ne fait que commencer. Ecarter les militants du MAK du secteur public est une manière pour le régime d’Alger de maintenir la pression sur ce mouvement et de dissuader les jeunes Kabyles d’adhérer à ce mouvement. Il faut juste rappeler que tout ceux qui ont voulu briser la Kabylie ont creusé leurs propres tombes. La Kabylie est eternelle. Même martyrisée, un jour elle triomphera sur l’arbitraire.

Lounès B