L’écrivain et académicien Jean d’Ormesson est mort à l’âge de 92 ans

0

FRANCE (Tamurt) – L’écrivain, philosophe, chroniqueur et acteur très connu, Jean d’Ormesson est décédé dans la nuit de lundi à ce mardi à Neuilly-sur-Seine, en région parisienne à l’âge de 92 ans. 

L’écrivain et academicien francais es né à Paris, le 16 juin 1925. Ancien élève de l’École normale supérieure agrégé de philosophie, il pratiquait volontiers l’humour sur les plateaux de télévision, où il était régulièrement invité, notamment pour commenter l’actualité politique et culturelle. Très cultivé, il a écrit des ouvrages, dont des essais très remarqués qui lui ont valu des distinctions, dont le Grand prix du roman de l’Académie française pourLa Gloire de l‘Empire en1971, puis huit autres prix :

1999 Prix Jean Giono
Le rapport Gabriel
1994 Grand Prix RTL – “Lire”
La Douane de mer
1992 Prix Scanno
Histoire du Juif errant
1990 Prix du mémorial de la ville d’Ajaccio
Garçon de quoi écrire
1975 Prix Balzac
Au plaisir de Dieu.

Il fut directeur général du Figarode 1974 à 1977,. secrétaire général, puis Président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’UNESCO.

Il avait été élu à l‘Académie française, le 18 octobre 1973, au fauteuil de Jules Romains (12efauteuil). Il était Grand-croix de la Légion d’honneur.

>> Côté vie privée, Jean d’Ormes­son est marié à Françoise Béghin, fille de Ferdi­nand Béghin, patron de presse et fonda­teur de l’entre­prise Béghin-Say, depuis le 2 avril 1962. Le couple a une fille, Héloïse, née en 1962, aujourd’hui éditrice. Il est grand-père d’une petite-fille, Marie-Sarah, née en 1999.

En 2013, Jean d’Ormes­son avait évoqué publiquement son cancer de la vessie. En avril 2015, il avait été hospi­ta­lisé à la suite d’un malaise. Depuis, il était soigné pour cette maladie. Il a été emporté cette nuit, après avoir bien vécu.

Tamurt