Les Algériens ne savent pas quoi faire avec leur révolution du « cachir »

3
manifestation anti-Bouteflika
manifestation anti-Bouteflika

ALGERIE (TAMURT) – Des milliers d’Algériens sortent presque chaque jour dans la rue pour dénoncer la candidature d’Abdelaziz Bouteflika. Les manifestants rejettent la candidature de Bouteflika et demande son départ. Mais ils ne savent pas quoi faire après. Personne ne sait qui appelle à ces marches. La confusion est totale.

Personne ne sait qui ce qui se passera si jamais Bouteflika se retire. L’avenir de l’Algérie est des plus incertains. Certains ont baptisé les manifestations de « la révolution cachir » (charcuterie algérienne, distribuée aux partisans de Bouteflika) tellement que personne ne sait ce qui se trame dans ce pays, d’autant plus que les islamistes y sont embusqués.

En cas de chaos, ils prendront le relais. Les militaires et les islamistes sont les seuls forces politiques organisées en Algérie. C’est l’un des deux qui prendra la tête, ou cas ou la famille des Bouteflika cède. On parle même du non retour de Bouteflika de Genève. De toutes les façons, l’Algérie est au bord du gouffre.

Ravah Amokrane