Les Balloul écartés de la présidence du FFS

0
Direction du FFS
Direction du FFS

ALGERIE (Tamurt) – Le congrès extraordinaire du FFS, tenu hier à Alger, peut être qualifié vraiment d’extraordinaire. Les 500 congressistes de ce parti, composé essentiellement de Kabyles, ont réussi à écarter de la présidence les membres de la famille Balloul ainsi que leur clan composé par le député Chafaa Bouiche. C’est le clan d’Ali Laskri et Mohand Amokrane chérifi qui a eu la majorité des voix.

C’est la première fois depuis 1963, date de la création de ce parti, que le FFS use vraiment d’une méthode démocratique pour élire son instance présidentielle, composée de cinq personnes.  C’est la fin du cabinet noir de la famille Balloul qui a vidé le FFS de sa substance et qui ont éloigné les véritables militants de ce parti. Sans parler de leur alliance avec le régime algérien, plus particulièrement avec le clan de Bouteflika.

Ali Laskri, Mohand Amokrane, Chérifi,  Hayat Tayati, Chioukh et Meziani, sont les nouveaux patrons du FFS. Pour l’autre liste, composée de Aouchiche, Haddadou, elle a été rejetée par les congressistes du FFS à cause de leur accointance avec la famille Balloul mais aussi à cause de leur incompétence politique.

« Ce n’est pas n’importe quel  militant qui peut prétendre à la succession de Hocine Ait Ahmed », nous a déclaré un ancien militant du FFS qui se réjouit de l’éloignement des Balloul du FFS.

Ravah Amokrane