Les cadres contestataires du FFS organiseront un meeting populaire à Tizi Ouzou au théâtre Kateb Yacine, le 12 juillet

0

Les cadres contestataires du FFS organiseront un meeting populaire à Tizi Ouzou au théâtre Kateb Yacine, le 12 juillet, à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’indépendance. Il sera animé par Mustapaha Bouhadef, Samir Bouakouir, Ali Kerboua, Djoudi Mammeri, Djamel Zenati ainsi que d’autres militants. Dans une déclaration rendue publique ce samedi 7 juillet, les protestataires du FFS appellent à la « restitution » du droit à l’autodétermination « individuel et collectif » au peuple algérien et à la fin de « cette logique de confiscation de l’Histoire et du pouvoir » en Algérie.

« Cinquante ans après le recouvrement de la souveraineté nationale, le peuple algérien subit toujours la violence d’un système autoritaire et prédateur qui le prive de ses droits historiques légitimes », constatent les auteurs de la déclaration. « Alors que des sommes faramineuses sont dépensées pour faire la promotion d’une dictature, des jeunes algériens qui voulaient honorer les engagements de leurs aînés pour une Algérie démocratique sont arbitrairement arrêtés », regrettent‑ils.

Les rédacteurs de la déclaration disent refuser que leur parti soit « confisqué et instrumentalisé pour servir de béquille politique à un pouvoir despotique ». Pour eux, la situation dans laquelle se trouve actuellement le parti « interpelle » ses militants et sympathisants mais aussi « l’ensemble des patriotes et des démocrates » du pays.