Les citoyens de Bougie marchent pour la liberté de conscience et contre l’inquisition

5

BOUGIE (Tamurt) – C’est vers 10 h du matin, en ce samedi 03 aout 2013, que des personnes venues des quatre coins de Bougie commencent à se rassembler devant la poste de la ville d’Aokas. Ce rassemblement auquel avaient appelé des citoyens épris de justice et de liberté de conscience, avait pour objectif de dénoncer toute forme d’injustice, de mépris, d’intolérance et contre l’inquisition pratiquée systématiquement par le pouvoir arabo-islamo-coloniale d’Alger.

Ils étaient quelques centaines (400) environ, à avoir pris part à cette manifestation publique. Vers 12h la procession s’ébranle de la place de la poste vers la daïra en passant par l’hôpital de la ville d’Aokas. En plus des sandwichs et bouteilles d’eau à la main, beaucoup de drapeaux kabyles et autres banderoles flottent sur les têtes des protestataires. Parmi les slogans brandis sur les banderoles, on peut lire ceci : « Pour la liberté de conscience. », « Halte au salafisme et au ouahabisme . », « Non à la loi islamique en Kabylie. », « Pour l’ouverture des restaurants, des cafétérias et des bars pendant le mois de ramadhan. », « Vive la liberté, à bas la répression. Punissez ceux qui volent les milliards et pas les non jeûneurs. Vive la laïcité. »

La forte présence des militants et responsables du MAK est très remarquable. Parmi les responsables de ce mouvement libérateur, on peut citer Mouloud Mebarki, Mohamed Arezki, Farid Djenadi et pleins d’autres militants.

Au retour sur la place de la poste d’Aokas, les organisateurs sont passés tour à tour au micro pour exprimer leur mécontentement face à ce pouvoir inquisiteur. Farid Djenadi a quant à lui parlé au nom du MAK pour apporter son soutien entier et indéfectible à cette manifestation historique pour la liberté de conscience et contre l’inquisition.

Notons que la manifestation s’est déroulée dans le calme et sans incidents.

R.Z