Les citoyens ferment la décharge de Boutahar

8

TICHY (TAMURT)- Des citoyens du village de Boutahar à Tichy ont procédé, mercredi passé, à la fermeture de la décharge communale, sise au même village, de peur que cette dernière affecte la santé publique.

 

La fermeture du site a été suivie par le déclanchement d’un incendie le même jour, et ce, au moment où les services de l’APC ont tenu des engagements à délocaliser la décharge prochainement.

 

L’APC dit encore avoir «ouvert les portes du dialogue » avec les citoyens pour débattre tous les problèmes de la commune.

 

La fermeture  de la décharge publique s’est faite au moment où la saison estivale bat son plein.

 

Par voie de conséquence, la collecte des ordures est suspendue momentanément et des tas d’ordures ménagères se forment progressivement, jonchant tous les endroits de la ville.

 

Le P/APC de cette commune, Madjid Kadi, juge que cet acte est « provocateur de la colère citoyenne et perturbateur du bon déroulement de la saison estivale».

 

De leurs coté, les citoyens sont unanimes à dire que le moment choisi par les protestataires pour entreprendre cette action n’est inapproprié, d’autant que cette action intervient durant la saison du rush des vacanciers.

 

Cet acte, dénonce des riverains, aurait des répercussions néfastes sur la santé des habitants et même celle des estivants dont plusieurs commencent à fuir les lieux.

 

Le choix de la période estivale pour la fermeture de la décharge publique est inapproprié en sachant qu’il a été convenu entre les contestataires et le maire que cela se ferait dans le cas où il n’aurait pas de progression dans cette démarche pour résoudre ce problème.

 

En attendant le dénouement, la ville de Tichy gère tant bien que mal la saison estivale et se transforme en un véritable dépotoir à ciel ouvert. Les habitants prennent leur mal en patience et attendent que la crise connaisse son épilogue.

 

Hakim Tazrourt pour Tamurt