Les décideurs ont déjà écarté tous les Algériens

2
Boutef, Gaid Salah et Toufik
Boutef, Gaid Salah et Toufik

ALGERIE (TAMURT) – Lorsque le moment des decisions importantes arrivent, les kabyles du serail et autres opportunistes s’éffacent devant leurs maitres. On parle du général Toufik, Said Bouteflika, Zeroual, Gaid et autres, qui, entres eux, mènent une vraie bataille pour le contrôle du régime, mais aucun nom kabyle n’est évoqué.

C’est à croire que la Kabylie n’existe même pas. Quel que soit le prochain régime ou le prochain président, les Kabyles ne seront pas décideurs. Comme en 1962, aucun Kabyle n’a été propulsé par le clan de Oujda. Depuis, à ce jour, les Kabyles jouent les figurants. ou bien plus précisément le « rôle de Kabyles de services ». Pareil aujourd’hui, on ne voit aucun Kabyles dans les rencontres des décideurs de la haute sphère.

Même Ahmed Ouyahia, le plus grand Kabyle de service est complètement banni. Il attend dans son coin l’appel du prochain régime pour jouer son rôle habituel, celui d’un traître. Un rôle qu’il assume, puisqu’il ne l’a jamais renié. La Kabylie est toujours considérée comme une province colonisée par les décideurs algériens.

Nadir S.

2 COMMENTAIRES

  1. Les kabyles sont juste bon à servir la soupe. Ils sont mis en avant pour servir d’alibi démocratique et faire croire aux kabyles qu’ils font partie de ce pays. Quand l’heure des comptes arrive, on les désigne a la vindicte populaire en premier, a l’instar du débile Haddad, devenu le souffre douleur de tous les oligarques. Le pouvoir se partage comme avant entre le chaouia et le groupe de Tlemcen, le centre et la kabylie suivront comme avant. Les kabyles, plus arabe que les arabes, genre K Tabbou et Ait larbi, seront sur les plateaux télé pour crier victoire de la « démocratie » et rentrer le peuple dans ses chaumières. Leur misérabilisme s’étend au grand jour, à chaque grand moment historique.

  2. Les centaines de milliards$ dilapidés resteront acquis aux « familles révolutionnaires ». La police politique plutot que d’assassiner les opposants kabyles et leurs parents feint de ne rien voir, au plus ils vont nous vendre le future demokhratique . Ouvrir les dossiers des kléptomanes et des criminels, assassins et mandants doivent payer.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici