Les décideurs veulent encore jouer la carte de la Kabylie

7
Manifestation anti Meeting de Benflis à Bouira
Manifestation anti Meeting de Benflis à Bouira

KABYLIE (TAMURT) – A chaque fois que les décideurs sont acculés, ils jouent la carte kabyle. Ils créent souvent des tensions en Kabylie, allant jusqu’à l’effusion de sang, rien que pour maintenir leur régime.

Depuis 1962, les Kabyles sont sacrifiés par les décideurs. Cette semaine, des policiers en civile ont créé des scènes de violences à Tuviret, suite à la visite dans la région du candidat Benflis. Plus de 50 blessés et plusieurs arrestations arbitraires ont été enregistrées. A Boghni, cette semaine, 4 militants de l’URK ont été arretés par plus de 35 policiers. Des cas de provocations sont signalés un peu partout en Kabylie. La vigilance des citoyens a évité le pire dans plusieurs cas, plus particulièrement à la ville de Tuviret, mais il semble que les services de sécurité soient chargés de créer la violence et des émeutes.

Un blessé de Tuvirett
Un blessé de Tuvirett

Le temps est venu pour mettre un terme à cette politique raciste. Le peuple kabyle ne doit plus tomber dans les combines du régime. La plupart des détenus politiques 200 environs, sont presque tous des Kabyles. Jusqu’à quand les décideurs continueront à s’acharner sur le peuple kabyle, pour garantir leurs intérêts personnels ?

En 1963 la Kabylie, toute seule, a donné plus de 450 de ses enfants pour faire face au clan d’Oujda. Durant les années 1970, Boumediène s’est acharné contre les militants kabyles. En 1980 la Kabylie s’est soulevée encore toute seule pour réclamer l’officialisation de Tamazight et l’instauration d’un régime démocratique en Algérie.

Durant la décennie noire, les Kabyles étaient les premiers à prendre les armes contre le terrorisme. En 2001, 127 jeunes kabyles ont été tués par des gendarmes en Kabylie, des milliers de bléssés graves, à cause des conflits claniques au sein du régime. Aujourd’hui, en 2019, les militaires veulent encore faire couler le sang des Kabyles pour sauver leur régime.

Nadir S

7 COMMENTAIRES

  1. oumrimohamed tu dis je cite  » Moi, je me sens musulman, puis algérien d’expression kabyle » ; tu as bien noté kabyle en dernier et encore seulement d’expression , c’est comme un vernis qui tient à grand peine ,le souffle d’un co(u)rant d’air suffira à ôter le dernier souvenir ; oublie donc la Kabylie que tu considères si peu , elle elle te dit bien des choses , notamment qu’elle n’a pas besoin de gens comme toi qui sont la première étape de la métamorphose des cloportes !!!! Ils finissent zombis araboislamistes pur jus et se mettent à pleurer pour les Palestiniens et les sahraouis avant de se retourner contre les leurs et de préférer porter ces drapeaux étrangers plutôt que celui des amazighs . Mues encore une fois et tu auras même oublié le sens du mot Kabyle pauvre alzheimer de l’identité !!! Si tu reviens encore ici c’est qu’en ce lieu les tiens t’écoutent et te laissent une chance comme pour toute brebis égarée de rejoindre ceux que tu critiques tant mais que ton inconscient aime à rencontrer plus que tout car il n’y a qu’avec nous que tu trouves une oreille attentive.Eh oui depuis longtemps déjà ceux avec qui tu commences à fusionner ont étés lobotomisés et n’ont aucune conversation . Le saumon à deux choix , ou mourir ou retourner à la rivière de ses origines et ainsi perpétuer sa culture. Comme tout Kabyle perdu dans l’océan de l’Arabistan algérien soit on perd son identité comme une forme de mort soit on retrouve le chemin de son identité volée comme une Renaissance .

  2. Pourquoi la France n’a pas accordé un protectorat à la Kabylie et aux Aures.. Ainsi qu’aux territoires du Sud… Énorme erreur stratégique qui a tout donné aux arabes envahisseurs de la Berberie..

  3. A Omarimohand la Kabylie vous ne l aurez jamais islamistes ou arabistes, la terre est la terre elle n’appartient ni celui que vous nommez ni à Bouddha ni à Aissa, c est à toi de quitter la Kabylie,de maahoum.

  4. À toi en particulier avec le pseudo « non à l’état arabe » et à « Tamurt » et à ses fans de façon générale : C’est quoi au fait votre problème ? Vous ne faites pas partie de  » l’Algérie coloniale », alors en quoi ces élections (elles valent ce qu’elles valent, ce n’est pas la question ici) vous concernent elles ? Les autres kabyles, qui ne font pas partie du MAK et de l’URK et de ce que je ne sais quoi encore, sont libres de voter ou non.
    D’autre part, au vu du titre de votre article, c’est de ces élections que vous ne voulez pas ou le fait d’appartenir à ce pays qui, au passage, est musulman et multiculturel comme le stipule la constitution. Quelles sont concrètement vos revendications ? C’est pas très clair tout ça. Moi, je suis des ouacifs, je me sens musulman, puis algérien d’expression kabyle. Les candidats, ils valent ce qu’ils valent aussi, sont des algériens et la kabylie est un département d’Algérie, par conséquent, ils sont libres de se rendre là où ils le veulent. Celui qui veut les écouter, il les écoute et le reste non. C’est tout. Moi personnellement, je ne vote pas mais je n’ai pas de leçon à donner aux autres ou empêcher quiconque.
    Maintenant si vous vous sentez colonisés, partez ailleurs. La terre d’allah est vaste. C’est tout.

  5. Ne soyez pas sectaire. Vous reproduisez exactement les mêmes méthodes que ce regime. Faites-vous le même constat pour la France et sa police répressif .

  6. Deux monde différents, La Kabylie a son sens d’Etat qui découle de sa vision millénaire, elle se trouve à devoir subir une visière arabe et islamique. C’est ce corps étranger qui l’a comprimée qu’il faut absolument dégager. Ce n’est ni du racisme ni du chauvinisme que de refuser l’Etat arabe.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici