Les habitants d’Azeffoun contents de voir Heddad en prison

1
Ali Heddad
Ali Heddad

KABYLIE (TAMURT) – Azeffoun est une petite ville côtière située à environ 60 km au nord de Tizi Ouzou. Une ville touristique très prisée durant la saison estivale. Ses longues plages attirent des touristes de toute la Kabylie et des régions lointaines d’Algérie. La région n’est pas seulement touristique, mais elle est connue pour avoir enfanté les meilleurs artistes, écrivains et journalistes de toute l’Algérie. C’est la région de Mohand Fellag, Tahar Djaout, Boudjemaa el Ankis, Iguer Bouchen, pour ne citer que ceux-là.

Les gens de cette région, humbles et très attachés à la culture amazighe, sont toujours fiers de leurs région. Tel un cheveu dans la soupe, les frères Heddad ont émergé ces dernières années dans les affaires de corruption et de soutien indéfectible au régime et au clan des Bouteflkas. Notre passage dans la ville en cette fin de mois d’avril nous a permis de recueillir les avis des uns et des autres sur les frères Heddad. « Ils sont d’Azeffoun, un d’eux est en prison pour une historie de règlement de compte entres décideurs. Ils sont de notre région mais personne ne se soucie de leurs problèmes. A Azeffoun on est fiers de nos artistes et pas de ce genre d’opportunistes », nous répond un gérant d’une cafette au centre ville d’Azeffoun.

D’autres ont exprimé même leur joie de voir les Heddad dans un sale pétrin. D’autres pensent que ce n’est qu’une mise en scène, mais personne n’aime vraiment les Heddad à Azeffoun. De toutes façon, A Azeffoun, il semble que personne ne le défend ou n’a de compassion pour le Heddad emprisonné.

Nadir S.