Les haut-parleurs à fond la caisse !

20

ATH WAGHLIS (Tamurt) Durant tout le mois de ramadhan, notamment le jour de l’Aïd, les dizaines de mosquées que compte Ath Waghlis retentissent haut et fort un brouhaha incommensurable des haut-parleurs.

Le niveau des décibels n’a d’égal que la violence des intégristes envahissant la Kabylie ces dernières années. Dans la matinée de l’Aïd, les minarets des mosquées ont lâché à fond la caisse la prière de ladite journée. Bon nombre de villageois se sont plaints de ce tumulte importun, de surcroît, la canicule n’est pas en reste. Ce constat n’est l’apanage n Ath Waghlis, car le reste de la Kabylie est engourdi par la cacophonie des appels des muezzins qui n’accordent guère de crédit au repos des citoyens. Le son du braiment retentit sans relâche, en sus, cinq fois par jour.

Les Kabyles ne peuvent aspirer à un farniente mérité dans un climat suffocant, de facto, orchestré par des hordes d’islamistes.

 

Amnay