Les hypocrites rendent hommage à Kamel Eddine Fekhar

1

MZAB (TAMURT) – Pendant de longues années, Kamel Eddine Fekhar n’avait pas cessé de lancer des cris de détresse, lors de ses différentes incarcérations arbitraires. Personne ne l’avait entendu, en dehors de certains militants kabyles et mozabites. Aucun politicien, aucun chef de parti, à commencer par son parti le FFS, aucun député, aucun journaliste, ni même aucun Algérien n’avait daigné prêter l’oreille.

Maintenant qu’il est assassiné par le régime dans une cellule à la prison de Blida, les hommages pleuvent de par tout. On a vu même certains faire une quête pour aider financièrement ses enfants. De manière hypocrite, des banderoles et des posters de Fekhar sont exhibés à travers toute l’Algérie. Trop tard, Fekhar n’a pas besoin de vos hommages ni de votre argent. Fekhar avait besoin de vous de son vivant. Il avait supplié de toutes ses forces les Algériens à le soutenir dans les pires moments de sa vie, en vain.

Il fallait que les Algériens réclament sa libération la semaine passée dans l’espoir de le sauver et de le voir rejoindre sa famille. Maintenant il n’est plus de ce monde et le meilleur hommage à lui rendre est de faire taire les hypocrites. En dehors des Mozabites, et une poignée de Kabyles, personne n’a le droit d’évoquer son nom. Laissez le docteur Fekhar tranquille, il n’a pas besoin de vos larmes de crocodile. Notons que notre journal Tamurt est presque le seul organe de presse qui lui a porté le soutien à chaque fois qu’il était emprisonné.

Nadir S

1 COMMENTAIRE

  1. Azul . Salam . Bonjour . C’est vrai et j’atteste que seul votre site a attiré l’ attention de l’ opinion nationale et internationale sur le sort fait par le régime criminel algérien . les Algériens sont devenus tellement opprimés dans leur esprit et conscience qu’ ils sont devenus à l’ image des chiens de Pavlov . et bien sûr , maintenant qu’ un pseudo vent de liberté souffle sur le pays , ils savent tous jouer les hypocrites . mais , moi, de part mon expérience , qu’ est ce que je n’ en ai pas vu avec mes compatriotes .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici