Les indics de services de sécurité mieux payés !

9

ALGERIE (Tamurt ) – Non seulement le nombre d’indics de police ou de gendarmerie a augmenté en Kabylie, mais leur « salaire » a augmenté aussi, selon une source fiable.

Désormais, les indics qui fournissent toutes sortes d’informations aux services de sécurité touchent aux environs de 9000 dinars par mois au lieu de 6000, et ce, depuis le mois de janvier dernier.

Une augmentation du salaires et du nombre d’indicateur qui atteste de la volonté du régime de surveiller la société Kabyle comme on surveille le lait sur le feu.

Dans chaque village, chaque quartier d’une ville, des indics fournissent presque au quotidien la moindre information sur les habitants. Les militants politiques sont toujours les plus surveillés. Au niveau des administrations, surtout dans les mairies, les services de sécurité gardent toujours un œil sur les citoyens et les élus. Si certains indics sont identifiés par les citoyens, d’autres ne sont même pas soupçonnés. « Les services de sécurité comptent dans chaque village au moins deux indics. Une manière pour vérifier la véracité de chaque information récoltée, car certains indics fournissent de fausses informations parfois », a indiqué notre source.

Les services de sécurité  transmettent les informations sur les activités des citoyens à leurs supérieurs dans des rapports détaillés. Un fichier de chaque militant est toujours mis à jour par les services des renseignements généraux. Par exemple, les convictions politiques et religieuses sont toujours mentionnés, ses contacts, si le militants et consommateurs d’alcool ou pas , et tous les détails relatifs à la vie quotidienne du militant ou parfois de simple citoyens.
Lounès B