Les Kabyles, les premiers à dénoncer le racisme des Algériens envers Miss 2019

1
Miss Algérie, Khadidja Benhamou, Adrar
Miss Algérie, Khadidja Benhamou, Adrar

ALGERIE (Tamurt) – Qui a dit que les Kabyles étaient racistes? Ils sont les premiers à réagir en masse et d’une manière virulente contre les Algériens qui ont versé leur racisme sans limites envers la nouvelle miss Algérie. Khadidja Benhamou, élue miss 2019, a été lynchée sur les réseaux sociaux à cause de sa peau « métissée »! Le peuple algérien est le seul qui est raciste envers lui même. Des journalistes des hommes dits de culture n’ont pas hésité à étaler tout leur racisme envers cette jeune fille.

Le seule tort de la miss 2019 est d’habiter une région du sud et de couleur un peu noire. Le comble, les Algériens assument publiquement leur racisme. Les Kabyles sont les premiers à dénoncer le lynchage de Khadidja Benhamou. Ils ne sont pas racistes. Au contraire. Les Algériens qui habitent les villes du nord ont toujours un complexe de supériorité envers les « gens de l’intérieur ».

Une bonne partie des Algériens ne se considère pas africaine. « On est des Arabes pas des Africains », affirm-t-on. Pourtant le monde arabe n’existe pas. C’est une utopie. Pis encore, ces Algériens qui pensent qu’ils sont Arabes ne sont pas considérés ainsi par les vrais Arabes du Moyen-Orient!

Ravah Amokrane

1 COMMENTAIRE

  1. La misère politique refait toujours surface. Le pays où la femme est mineure à vie grace à l’Etat arabe issu du coup d’Etat de 1962, on aime mélanger les genres. Ainsi la femme qui doit subir un Tuteur legal- c’est à dire n’importe quel male de la famille est en mesure d’interdir le voyage seule ou meme le mariage d’une femme. Comme le régime doit feindre une ouverture aussi le voilà singer la modernité avec le concours de « beauté ».
    Quand on a une pègre au pouvoir les valeurs et les lois sont juste une formalitè pour les uns et une grande barriere pour le reste du monde. Ainsi il n’a pas hesité à cadenasser le parloir d’alger pour dégommer son Berzidan nommé par eux-memes. De la dictature à la démocratie il ne peut y avoir de pont merveilleux car c’est toute la perception qui change. Les arabisés ne peuvent pas acheter la modernité ni avec les concours de « beauté » ni par le divorce/répudiation unilateral par sms….

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici