Les Kabyles se démarquent de la défense d’Ali Heddad

2
Ali Heddad
Ali Heddad

KABYLIE (TAMURT) – L’arrestation d’Ali Heddad par ses anciens mentors est une affaire algéro-algérienne. Elle ne concerne ni de près ni de loin la Kabylie. Il parait qu’il est à la prison d’El Harrach. Curieusement, certains veulent faire croire à l’opinion publique que c’est un acte raciste envers les Kabyles.

Heddad ne s’est jamais présenté comme un Kabyle et a passé toute sa vie à combattre justement le combat des Kabyles. Il n’a soufflé aucun mot lorsque Youcef Goucem s’est immolé puis est décédé, un réalisateur kabyle que la télévision de Heddad a refusé de régler son dû. Les Kabyles reconnaissent les leurs. Que Heddad et ses quatre frères, le général Touati, Sidi Saïd, Ahmed Ouyahia, pour ne citer que ces Kabyles de services, soient emprisonnés à vie! Ils le méritent tous.

Les Kabyles défendent les hommes intègres, qu’ils soient kabyles, algériens ou autres. Les Kabyles n’oublient pas Mohamed Boudiaf, Lotfi Double Canon, Kateb Amazigh, et tant d’autres algériens arabophones qui ont défendu les Kabyles dans les moments difficiles. Les Kabyles défendent leurs frères militants mozabites qui sont en ce moment en prison.

Si un jour la Kabylie accéde à ses propres tribunaux, les Kabyles de services, tels que Heddad et ses frères en premiers, seront les premiers à être jugés et à être condamnés pour le mal qu’ils ont fait subir à la Kabylie.

Nadir S