Les Kabyles sont restés sourds à l’appel de la CADC

10

KABYLIE (Tamurt) – Les Kabyles sont restés sourds à l’appel de la Coordination des Aärchs, Daïras et Communes (CADC) quant à une marche « dite » de protestation. Exactement 60 personnes ont marché du siège de la CADC jusqu’au siège de la préfecture. Ce chiffre que nous venons d’avancer est celui établi par les services de sécurité qui n’ont pas hésité à faire le compte.

Les manifestants ont marché dans l’indifférence la plus totale. Même la circulation n’a pas été perturbée. Pire encore ! Une fois devant le siège de la préfecture, le préfet, M. El-Hocine Maâzouz, a refusé de les recevoir. Après une vaine attente, moment exploité pour effectuer un semblant de sit-in conformément au programme initial, les manifestants se sont dispersés également dans l’indifférence générale. Celui qui sème le vent récolte la tempête, dit le vieux proverbe. Ce qui était appelé « le Mouvement citoyen des aârchs » a commis de graves erreurs dans le passé. De vaillants patriotes ont été taxés de « traîtres ». D’innocents citoyens ont été poussés à l’exil. Des investisseurs et des commerçants ont été rackettés. Le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) a été taxé de « séparatiste et aventurier ».

Le pire, c’est que lors des dernières législatives, certains délégués ont participé à la course. Ils ont même reçu « la promesse » d’obtenir 07 sièges au parlement. Ce même nombre a été promis aussi à d’autres demandeurs d’embauche. Seulement, les distributeurs de sièges parlementaires leur ont préféré le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD). D’ailleurs, au moment où les résultats ont été rendus publics, un observateur a ironisé : « C’est le parfum mis par le Dr Saïd Sadi qui dégageait la meilleure senteur ». Cela veut dire que le RCD a mieux négocié les 07 fauteuils en jeu. Les délégués des aârchs intéressés par la députation ont trahi pour rien.

Ce ne doit être une surprise pour personne si aujourd’hui ces délégués ont rejoint le banc des parias. C’est bien la récompense pour ceux qui acceptent le jeu et les numéros d’histrions. La plus grande leçon que le pouvoir peut tirer aussi de cet échec de la CADC que lui-même a programmé est la reconnaissance du MAK comme la seule véritable colonne vertébrale du peuple kabyle. De ce fait, il (le pouvoir) peut également rappeler Louisa Hannoune de la campagne de dénigrement qu’elle mène contre la Kabylie. Les frais de mission que cette femme se prétendant communiste, mais porte aux doigts des bagues en or ainsi qu’une chaîne au cou du même métal, peuvent être économisés par le trésor public.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici