Les lycéens d’Aokas investissent la rue

0

Les élèves des classes d’examens du lycée d’Aokas, situé à 25 km à l’est de Bougie (Béjaia), ont organisé aujourd’hui une marches de la ville d’Aokas jusqu’au chef lieu de la ville de Bougie pour dénoncer la surcharge des programmes.

Ils étaient des centaines de lycéens à battre le pavé dès la matinée à partir de la ville d’Aokas pour se faire rejoindre par la suite par les élèves de terminale du lycée de Tichy.

Le trajet considérable entre les deux villes n’a pas dissuadé ces élèves contestataires qui ont décidé de rejoindre la direction de l’éducation de Bougie, ce qui par ailleurs à causé d’énormes embouteillages tout le long de la Rn9 et perturbant la circulation durant une bonne partie de la journée.

Déjà, quelques jours auparavant, plusieurs Lycée des quatres coins de Bougie et d’autres régions d’Algérie ont vécu un mouvement de grève pour les même motifs, à savoir, l’allègement des programmes scolaires, et les quelques mesures entreprises par le ministère de l’éducation nationale n’ont fait qu’accentuer le malaise dans le secteur.

Si dans certains établissements les élèves ont fini par rejoindre les bancs des établissements après quelques jours d’arrêt de cours, ce n’est pas le cas de certains autres lycées où les élèves ont décidé de maintenir le mouvement de contestation jusqu’à satisfaction de leurs revendications.

Meziane T.