Les militants du FFS saccagent la mairie d’Ath Khellili

2

C’est la course folle à la chaise. La gourmandise et l’opportunisme a révélé le vrai visage des candidats qui ne cessaient de « chanter » mille merveilles durant la campagne électorale. A Ath Khellil, dans la région de Mekla, les militants et les candidats du FFS ont même allé jusqu’à saccager le siège de la mairie. Ils s’insurgent contre l’alliance du RCD avec d’autres partis politique « pouvoiristes » pour le détrôner de la présidence de la commune. Un comportement qui a choqué plus d’un. Le comble c’est que le parti d’Aït Ahmed n’a même pas dénoncé cet acte de violence. Les archives et du matériel ont saccagé par les militants de FFS en furie.

Izem Irath