Les œuvres sociales universitaires, caisses noires des recteurs ?

0
Université de Vgayet campus d'Aboudaou
Université de Vgayet campus d'Aboudaou

VGAYET (Tamurt) – Les œuvres sociales universitaires sont-elles devenues le meilleur moyen pour se faire de l’argent. Tout porte à le croire. Après que cinq agents des services des œuvres sociales de l’université de Tlemcen aient été arrêtés pour détournement de l’argent des travailleurs, voilà qu’à Vgayet, une  situation similaire est sur le point d’être dévoilée.

Le coordinateur du syndicat de l’enseignement supérieur de l’université Abderrahmane Mira de Vgayet s’est attaqué à la présidente de la commission des œuvres sociales à laquelle il reproche de présenter un bilan truffé de dépenses injustifiées et incohérent par rapport au programme d’action élaboré et approuvé par l’assemblée générale au début de l’année. Par ailleurs, le rectorat a été écorché au passage car son administration a cautionné l’assemblée générale illégale tenue par la présidente des œuvres sociales. Ce syndicaliste soupçonne même que les œuvres sociales de l’université servent de caisse noire au recteur et c’est la raison pour laquelle c’est tout le monde qui veut taire l’affaire.

Apparemment, non seulement en Algérie les universités servent à délivrer de faux diplômes aux ministres mais, aussi, elles servent de caisses noires à leurs responsables. L’Algérie de Bouteflika ouvre grandes les portes de la dilapidation des biens de l’état.

Amaynut