Les quatre chrétiens de Larbaâ Nath Irathen passent aujourd’hui devant le tribunal

8

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Nous rappelons à nos lecteurs que cette affaire est présentée devant la justice suite au dépôt de plainte contre les mis en cause par le président de l’APC de Larbaâ Nath Irathen, lequel est issu de la formation politique du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD).

Par ailleurs, nous rappelons que ce procès prévu initialement pour le 26 septembre dernier a été reporté au 10 octobre pour être reporté une seconde fois pour aujourd’hui, soit pour le 28 novembre 2010. Aussi, la grande famille militante et patriotique du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), fidèle aux valeurs intrinsèques du peuple kabyle, a décidé de marquer fortement sa présence à Larbaâ Nath Irathen pour soutenir les quatre citoyens, victimes de l’inquisition orchestrée depuis quelques années par le régime militaire algérien et à laquelle souscrivent certains responsables du RCD, comme c’est le cas de ce maire.

Les militants du MAK, de par leur détermination à faire valoir la liberté et les valeurs universellement reconnues, dont justement la liberté de conscience et de culte au peuple kabyle, ont déjà inscrit à leur actif un bon nombre de victoires. Les deux chrétiens de Ain El Hammam poursuivis pour non-observation de jeune, en l’occurrence messieurs Hocine Hocini et Salem Fellak, et qui finalement ont été acquittés en est l’illustre exemple. Aussi, demain sera un autre jour de victoire pour le MAK et la Kabylie devant l’inquisition.

Il va sans dire que par ses relais locaux et ses mouchards payés à deux sous, l’Administration centrale d’Alger est très informée sur la puissance du MAK et de son ancrage en Kabylie. Et par conséquent, nos lecteurs doivent avoir à l’esprit que le pouvoir algérien ne cherche en réalité qu’une situation et un terrain qui lui soient suffisamment favorables pour engager des négociations avec le gouvernement provisoire du peuple kabyle quant au statut officiel et définitif de la Kabylie.