Les travaux tiraient à leur fin : Les habitants de Mizrana ont rasé le siège de la brigade de la gendarmerie au lieu dit la Crête

15

TIZI-OUZOU (Tamurt) –  Munis de masses et autres matériels, ils ont procédé à la destruction de la structure après avoir « invité » l’entrepreneur à évacuer ses engins et demandé aux ouvriers de quitter les lieux. Sur place, les jeunes ont mis le feu à des pneumatiques. Ils ont, pour ainsi dire, planté un décor d’émeutes.

Cette action se veut comme un refus de voir les gendarmes se déployer au niveau de leur commune qui porte le même nom que le vaste massif forestier qui couvre environs 75 % de son territoire. A l’heure où mettons en ligne, l’opération de destruction se poursuivait encore. On rappellera dans le même sillage que le projet d’installation d’une autre brigade de gendarmerie à Illilthène (80 km au sud de Tizi-Ouzou), connait une opposition farouche de la part des villageois. Les habitants refusent catégoriquement de voir cette structure être érigée au milieu de leurs habitations. Les comités de villages d’Illithène ont ainsi décidé d’empêcher ce projet par tous les moyens. Délocalisées suite aux sanglants événements du printemps noir de 2001, un projet de reconstruction de plusieurs brigades a été entamé depuis quelques dernières années.

Il est projeté de doter chacune les 67 communes de la wilaya de Tizi-Ouzou d’une brigade de la gendarmerie, et ce, de façon graduelle.

Lounes O.