L’État algérien veut s’approprier la mosquée de Paris

5
L’État algérien veut s’approprier la mosquée de Paris
L’État algérien veut s’approprier la mosquée de Paris

ALGER (Tamurt) – Les lubies du pouvoir d’Alger semblent aller au-delà des frontières en affirmant sa ferme conviction de s’approprier la mosquée de Paris. C’est par le biais du ministre algérien des Affaires religieuses et des Wakfs,  Mohamed Aissa, que l’information est corroborée, été ce, à travers l’Ambassade d’Algérie à Paris ayant affirmé l’entame «officielle» des procédures d’appropriation de la Mosquée de paris.

Par ailleurs, ladite mosquée est actuellement gérée par une société de droit français. Toutefois, ce lieu de culte est partiellement financé par l’État algérien, et en s’appuyant sur une loi française stipulant qu’«un pays étranger qui finance une association de droit français peut, passés 15 ans, prétendre à la propriété de cette entité, ce qui est le cas pour la grande mosquée de Paris. Néanmoins, avec la politique d’austérité engagée par le gouvernement algérien n’est finalement qu’un écran de fumée, sinon comment expliquer une telle initiative qui vise avant tout à renforcer un Islam en mauvaise posture.

Les derniers attentats de Paris doivent interpeller les autorités françaises quant à l’urgence de se réapproprier ces lieux de culte, devenus dans certains cas une pépinière de terroristes.

 Amnay