Lettre ouverte à Madame Nadjet Vallaud-Belkacem, Ministre Française de l’éducation nationale.

2
Nadjet Belkacem

DIASPORA (Tamurt) – Dans le cadre des« enseignements de langues et  cultures des communautés d’origine » (Elco), vous avez pris, il y a quelques semaines, la grave décision d’intégrer au programme scolaire l’enseignement de l’arabe dès le CP, aux enfants dès l’âge de 6 ans, et ce dès la rentrée prochaine.

Tout d’abord contrairement à ce que vous croyez Madame, la langue arabe enseignée n’est pas la langue  des migrants venant des pays d’Afrique du Nord. En réalité ils sont soit amazighophones (Berbères) ou daridjophones (mélange de d’arabe et de Tamazight). Pour votre information la première langue étrangère utilisée en France étant le Tamazight. La langue arabe enseignée n’est même pas utilisée au quotidien en Afrique du Nord, elle est imposée par les pouvoir dictatoriaux dans les administrations, les écoles et dans les mosquées comme vous, vous voulez l’imposer au peuple Français.

Enseigner l’arabe dans les premiers cycles entravera les processus déjà très difficiles  de  l’intégration et l’assimilation de ces  populations originaires d’Afrique du Nord. Les migrants nord africains en majorité amazighs quittent leur pays pour éviter à leurs enfants l’arabo islamisme qui leur est imposé, mais comble de l’ironie c’est ici en France qu’ils le subissent. Leurs enfants seront  confrontés à deux langues différentes de leur langue maternelle, d’abord le Français qu’ils doivent bien sur connaître pour s’insérer dans la société mais aussi l’arabe qui aura pour effets de les dépersonnaliser  et de faciliter leur recrutement par  les nombreuses associations prosélytes islamistes.

Du fait de sa  sacralisation, la langue arabe  est un vecteur de transmission exclusif de la religion musulmane, ce qui rend  cette langue réfractaire aux  idées scientifiques et cartésiennes. Les découvertes scientifiques et les dépôts de brevets sont pratiquement nuls dans les pays arabo musulmans malgré le grand nombre de ses locuteurs et leurs richesses à comparer à certains petits pays. La langue arabe que vous voulez imposer à ces jeunes enfants, contre l’avis de leurs parents, leur donnera plus le sentiment d’appartenir à la « Oumma arabo islamique » que de se sentir citoyens Français, car il n’y a pas d’arabité sans islam comme il n’y a pas d’islam sans arabité.Vos mesures augmenteront le communautarisme qui a  atteint déjà ses limites et entraîneront le déclin de  la langue et de la civilisation Française.

Yuva (Kader) DAḤDAḤ (Conseiller au gouvernement provisoire Kabyle).

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici