Lettre ouverte d’un Franco Kabyle aux femmes et hommes politiques Européens

8

(Contribution de Kader Dahdah) – Mesdames et Messieurs, une fois de plus le 13 et le 18 novembre la France a été ensanglantée par des attentats menés par des terroristes agissant toujours au nom de l’idéologie totalitaire. En l’espace d’une année, notre pays  a perdu de nombreuses victimes qui seraient démultipliées sans la vigilance de nos services de sécurité (que je remercie) qui ont déjoué cinq attentats dont les plus importants sont ceux du Thalys et ceux des églises de Villejuif.

L’Europe est menacée par une idéologie qui s’oppose à ses valeurs de tolérance, aux droits de l’homme, à l’égalité entre l’homme et la femme,  à la liberté de conscience, elle vise également l’extermination des juifs  des chrétiens et  tout ce qui est différent d’elle. Cette idéologie  est encore mal définie, il s’agit en réalité d’un projet politico-religieux pour l’expansion de l’arabo islamisme. L’arabisme et l’islamisme sont les deux faces d’une même pièce. L’islam arabise et l’arabité islamise. L’un est le vecteur de l’autre. Cette idéologie  dépersonnalise les peuples qui lui  sont soumis puis elle les plonge dans des guerres civiles et religieuses sans fin. Elle est pire que le nazisme, car si ce dernier est l’idée d’une personne, elle par contre, se présente comme la volonté de dieu. Si, seulement 15% de la population française devient musulmane, alors la  langue arabe s’imposera de fait dans le paysage social et urbain ce qui démultipliera alors les conversions des autochtones.

En ne s’attaquant qu’aux  auteurs des attentats et à leurs soutiens et en épargnant  l’idéologie qui en est le véritable responsable, nous ne faisant que reporter la chute de la France donc de l’Europe, car notre  peuple et  nos forces de sécurité seront  mis à rude épreuve, ils ne pourront  pas tenir très longtemps  sachant que l’ennemi a des atouts  en sa faveur qui sont le temps, le financement l’endurance, la patience et l’augmentation de ses effectifs d’année en année. La formule chère à Kadhafi et à Boumediene «nous éventrerons l’Europe grâce à la descendance de notre émigration arabo musulmane» est bien enseigné par de nombreux imams et activistes et elle commence à donner ses résultats.

Les nouveaux convertis sont souvent les plus fragiles et donc les plus extrémistes. Pour éviter ces conversions et la stigmatisation des musulmans assimilés, il est nécessaire de favoriser la critique de cette idéologie en donnant la parole aux  islamo clairvoyants et nom pas à certains imams et bien-pensant comme Ramadhan, Oubrou, Chebel, Boubakeur et d’autres qui sont des champions de la Taqiya. (Art de la dissimulation des intentions de l’islam en position de faiblesse ou de minorité).

Mesdames et Messieurs, les  terroristes qui ont agi avec cette extrême cruauté le 13 novembre 2015  et qui se définissent comme arabo islamistes  ne sont que la partie visible de l’Iceberg, car des milliers en France et des millions dans le monde arabo musulmans souhaitent atteindre le même objectif qui est l’islamisation de  la France et de l’Europe, pour assouvir leur désir de vengeance de la période coloniale et du conflit du Moyen-Orient.

Limiter la lutte contre cette idéologie uniquement ici en France et en Europe revient simplement à retarder son avancée, ce serait comme si on coupait « la queue du serpent » qui finirait par la  régénérer grâce à sa tête qui  se trouve de l’autre côté de la méditerranée.

 La lutte contre cet ordre moyenâgeux ne pourrait être efficace que si l’occident soutient les peuples qui veulent se libérer de cette idéologie pour rejoindre le monde libre. Les peuples amazighs (Berbère), kurdes et les chrétiens du Moyen-Orient qui sont longtemps opprimés par l’arabo islamisme sont en voie de disparition par les ethnocides et les génocides qu’ils subissent.

 Mesdames et Messieurs; le peuple kabyle qui est sous  la domination du pouvoir arabe algérien, subit depuis 1962 non seulement la négation de ses droits les plus élémentaires sur sa langue sa culture et son identité, mais aussi des expéditions punitives comme en 1963-1980-1998-2001.

Le MAK est ainsi né suite aux massacres des 128 jeunes manifestants pacifiques de 2001. Depuis 2011  le peuple kabyle a choisi le moyen pacifique pour reconquérir sa liberté en militant pour le droit à son autodétermination qu’il défend par le mouvement pour l’autodétermination (MAK) et le gouvernement provisoire kabyle (GPK) en exil. Ce peuple francophone représente la dernière digue contre le fondamentalisme arabo islamiste en Afrique du Nord, même sous la domination arabe  les Kabyles résistent mieux que la France, pourtant indépendante depuis des siècles. Sur les réseaux sociaux, les nombreux Kabyles qui ont manifesté leur soutien aux  victimes françaises de ces attentats ont subi des attaques et des insultes de la part des  internautes  Algériens.

Si par malheur, le peuple kabyle venait à disparaître dans les 10 prochaines années dans le magma arabo-islamique, ses dix millions de citoyens soumis, grossiront alors  les effectifs de ceux  qui ont pour  seul objectif  la mise  à genoux  de l’occident  « mécréant ». À ce moment-là, la France sera probablement dans la  situation  de la Kabylie d’aujourd’hui. C’est-à-dire que les petits enfants français seront interdits de la langue française, des prénoms européens, des valeurs,  de la culture, et des religions de leurs ancêtres, ils seront obligés à la pratique de l’islam, la langue arabe et  aux prénoms arabes comme le sont les Kabyles d’aujourd’hui.

Aider la Kabylie à émerger vers la liberté de conscience entraînera la libération d’autres peuples nord-africains qui sont maintenus dans l’obscurantisme par la terreur de leurs dirigeants. Elle pourra même en synergie avec l’Europe reprendre son rôle de moteur de l’Afrique vers la modernité comme elle le faisait dans le passé au temps de ses grands penseurs, de ses papes à l’exemple de saint Augustin, Juba II, Miltiade, Victor 1er,  GélaseI 1er, Sainte Monique, Kahina et bien d’autres précurseurs du savoir et de l’idée de la séparation des pouvoirs et de la laïcité.

L’Europe avec sa puissance économique, politique et militaire doit assumer ses responsabilités, elle a le  devoir sinon l’obligation de soutenir les changements culturels et identitaires en Afrique du Nord afin de rétablir les Amazighs dans leurs droits identitaires et culturels ancestraux avant qu’ils ne sombrent dans l’intégrisme comme les Iraniens qui menacent de rayer certains peuples de la carte.

Mesdames et Messieurs, la question de l’indépendance de la Kabylie a enfin été soulevée à deux reprises  dans l’assemblée des Nations unies  par le Maroc en octobre 2015. Le peuple kabyle, à travers son gouvernement provisoire le GPK, ne demande pas des armes, ni des Kalachnikovs, ni des  tanks, ni des munitions, ce peuple est pacifique, il aime la vie, il vous  supplie simplement de le reconnaître et de soutenir sa cause dans l’assemblée de l’ONU pour qu’il puisse se libérer sans violence du colonialisme arabo musulman qui  vous menace vous aussi.

Kader Dahdah