Leur présence a étonné la population : Des officiels commémorent le 15ème anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès

9

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Des responsables locaux défrayent la chronique en choisissant de rendre hommage au Rebelle qui, de son vivant , a été rejeté, ignoré et pointé du doigt comme étant celui qui incitait les jeunes à se révolter.

C’est à l’occasion du 15ème anniversaire de l’assassinat de Matoub Lounès que des officiels, dont figure le chef de daïra d’Ath Douala du maire d’Ath Mahmoud et de celui d’Ath Douala, se sont rendus à la maison du défunt sise au village Taourirt Moussa. Une démarche qui a plus intrigué que satisfait les milliers de jeunes et moins jeunes, les femmes et hommes présents sur les lieux du recueillement.

Pourquoi aujourd’hui sous la casquette de responsables, des maires et chefs de daïra viennent-ils commémorer une date où l’Etat algérien a failli devant son peuple ? Serait-ce une énième humiliation pour une population déjà mise à genou par ces mêmes responsables ? Tant de questions auxquelles on ne trouvera sans doute jamais de réponse.

Ce 15ème anniversaire de la disparition de l’enfant du Djurdjura devra être l’occasion de donner toute la signification et toute l’étendue du terme « justice » qui semble à ce jour ne pas faire partie du vocable des responsables. Aujourd’hui, il ne suffit plus de montrer sa silhouette devant la population et en montrant le bout de son nez dans la demeure de Lounès, mais plutôt de s’allier au combat mené par les « hommes » pour affirmer l’amazighité du peuple kabyle et transmettre le message de Matoub et de ses semblables.

L. Aït Mimoun